Les galettes de pomme de terre

Aujourd’hui, je suis toute seule et j’ai faim!

J’ai quelques pommes de terre à utiliser avant qu’elles commencent à germer. Cela tombe bien.

AAaaaah, voilà une recette qui va plaire aux enfants…et aux parents aussi. Elle est d’une simplicité hallucinante. Mais qu’est ce que j’écris, moi, est ce que la simplicité peut être hallucinante? Non, sans doute wlEmoticon-smilewithtongueout.png.

La recette des galettes de pommes de terre  est en tout cas d’une simplicité plus que réjouissante. En deux tours de robot, la pâte est faite, il ne reste plus qu’à mettre à la poêle.

La pomme de terre, je ne vous apprends rien de bien nouveau, n’est plus considérée comme ce légume des pauvres, un coupe faim économique et bourratif qui fait grossir.

Déjà, la pomme de terre ne fait PAS GROSSIR en soi. Bon, je sais, ce n’est pas un scoop, mais pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas eu l’info, j’explique.

La pomme de terre est constituée pour la plus grande partie d’eau (presque 78 %) d’amidon( environs 14% ) et de fibres,  pour seulement 2,1 g de protéines mais ce sont d’excellentes protéines. Elle contient également  beaucoup de minéraux particulièrement intéressants pour les végétariens et végétaliens (potassium, magnésium, calcium, manganèse, phosphore, sélénium, beaucoup de fer, cuivre, zinc). Son apport en vitamines est également extrêmement intéressant puisqu’elle nous fournit une bonne partie du groupe des vitamines B, les vitamines E et C et l’acide folique (B9) tellement important pour la protection de nos cellules.

L’amidon, c’est du sucre

Même si le goût n’est pas sucré, l ‘amidon est composé de sucres (polysaccharides), aussi, pensez-y quand vous voyez écrit « amidon modifié » sur l’ emballage d’un produit alimentaire; c’est un sucre caché.

Le sucre tout seul (et en quantité raisonnable), je ne vous l’apprends pas, ne fait pas grossir. Mais, en combinaison avec de la graisse, la donne est complètement changée. C’est ce qui explique les dégâts catastrophiques qui s’ensuivent  après une grande consommation de chocolat, gâteaux, barres chocolatées, crèmes et autres soi-disant « bonnes céréales » de petit déjeuner combinant à la fois sucre ET graisse (regardez les étiquettes!).

C’est pourquoi les fruits (banane, figues et dattes incluses) ,  même ceux contenant beaucoup de sucre, ne font jamais grossir. Si , par contre, vous les « améliorez » en les faisant revenir dans du beurre, en les enrobant de friture, en leur ajoutant de la chantilly ou en les posant sur un fond de tarte, et que vous en mangez une grande quantité, tout change. Le corps fait ses réserves. D’un seul coup, il accumule des petits paquets de graisse un peu partout et…on prend du poids. C’est aussi bête que ça.

En êtres humains raisonnables et responsables, nous savons qu’une alimentation se doit d’être équilibrée. Nous avons besoin de sucre pour le cerveau, de graisse pour nous protéger, de minéraux et de vitamines pour le bon fonctionnement de la « machine ». C’est pourquoi une nourriture sans sucre ou sans graisse serait une aberration. Tout est question de mesure.

Tant qu’à faire, autant que la combinaison sucre et graisse se fasse avec des ingrédients sains et apporte une vraie valeur à l’alimentation.

C’est pourquoi je vous propose cette délicieuse recette de galettes de pommes de terre (qui contiennent du sucre par l’amidon, je vous le rappelle) . Elles sont délicieuses, extrêmement faciles à faire, et accompagnées de salade ou d’un bon petit légume vapeur, elles feront un repas simple mais d’une excellente valeur nutritive et  apprécié de tous.

  Pour  8 galettes de pommes de terre, il vous faut:

3 pommes de terres moyennes

1 oignon,

1 oeuf

quelques feuilles de persil (option)

Sel et poivre

 

Galettes de pommes de terre, ingrédients
Galettes de pommes de terre, ingrédients

Mettez tous les éléments grossièrement coupés dans votre machine

couper grossièrement et mettre dans la machine
couper grossièrement et mettre dans la machine

et mixez jusqu’à obtenir une pâte très molle, presque liquide. Fini.

On obtient une pâte molle, presque liquide
On obtient une pâte molle, presque liquide

Faites chauffer votre poêle ( le plus facile serait sans doute  avec un revêtement anti adhésif. Moi, je n’en ai pas et ça fonctionne aussi).

Baissez la chaleur et déposez des « flaques » dans la poêle avec une louche.

Etalez la pâte avec le dos de la louche pour faire une galette plate qui a à peu près partout la même épaisseur.

Quand le bord commence à griller, il est temps de la retourner...mais pas avant.
Quand le bord commence à griller, il est temps de la retourner…mais pas avant.

Laissez cuire à feu doux avec un couvercle. Pour aller plus vite, j’utilise deux poêles. D’ordinaire, on fait 3 galettes par poele

Dans une grande poêle, on fait trois galettes
Dans une grande poêle, on fait trois galettes

 

IMPORTANT: attendez que les bords de votre galette aient commencé à brunir, et que le dessus ne soit plus brillant et liquide pour la retourner. C’est seulement à ce moment là que vous pourrez être sûrs que le dessous sera assez grillé pour pouvoir être retourné sans se casser. Allez-y doucement tout de même.

Parce que je suis la reine des bricoleuses et d’une insatiable curiosité, j’ai voulu tester pour vous la version sans graisse du tout. Alors je vous livre cette astuce:

N’ayant pas de poêle anti-adhésive, comme je vous l’ai dit plus haut ( je n’ai pas confiance en ces revêtements, mais c’est un avis personnel) j’ai mis dans ma poêle une feuille de cuisson ( ces feuilles que l’on vend pour les plaques de four) que j’ai découpée,  sans mettre une goutte d’huile. Cuisson à feu doux avec couvercle.

Avec une feuille de cuisson découpée dans la poêle
Avec une feuille de cuisson découpée dans la poêle
Les bords brunissent
Les bords brunissent
On retourne la galette
On retourne la galette
Super!
Super!

Vous allez rire, ça a parfaitement bien fonctionné. Par contre, question goût, les galettes cuites à l’huile sont bien meilleures… je trouve. Du coup j’y ai rajouté du ketchup (cliquez ici pour la recette), « maison » bien sûr!

Et puis on n’en mange pas tous les jours ;), alors faisons nous plaisir!

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous abonner à ce blog gratuitement (colonne de droite) en me laissant juste votre adresse émail. Votre adresse ne sera ni vendue ni utilisée à d’autres fin et vous serez prévenu chaque fois que je publierai un nouvel article.Vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Si cette recette et cette astuce vous ont plu (ou pas :) ), Ce serait vraiment très gentil à vous de m’offrir une demi-minute de votre temps pour me le faire savoir dans les commentaires, ou me soumettre vos suggestions ou critiques (tout en bas de la page). Merci et à bientôt pour la prochaine recette

 

 

 

 

Commentez cet article