galette des rois

La galette des rois pommes-marrons

Comment tout a commencé

Nous sommes dans la Rome antique au moment des Saturnales. Ces fêtes se déroulent autour  du solstice d’hiver pour célébrer Saturne. Allant  de fin décembre à début janvier, elles sont accompagnées de grandes réjouissances pendant lesquelles les jeux de rôles prenaient une grande part. Pour un temps, les barrières sociales vont tomber ( un peu comme le carnaval aujourd’hui) pour éloigner les effets néfastes de Saturne sur les fortunes et les gens. On offre aux enfants des petites figurines de terre cuite et on fait de grands festins.

Dans chaque famille, on prépare un gâteau dans lequel on a mis une fève à cuire avec. On partage ce gâteau entre tous les habitants de la maisonnée, maîtres comme domestiques, enfants comme adultes. L’enfant le plus jeune, donc le plus innocent et impartial, se glisse sous la table et décide à l’aveugle de l’attribution des parts.

Celui qui a la fève est le prince des saturnales, le roi d’un jour. Il a tous les droits. Il peut donner des ordres, y compris à ses parents ou à ses maîtres et peut faire toutes les folies qui lui passent par la tête.  Le domestique a cependant intérêt à modérer quelque peu ses facéties, car il risque d’être exécuté le lendemain même, s’il avait poussé le bouchon trop loin. wlEmoticon-sadsmile.png

Après la conversion de l’empereur Constantin au christianisme, la naissance de Jésus est  déclarée le 25 décembre et les saturnales disparaissent  pour laisser la place à l‘épiphanie, le 6 Janvier.

Aujourd’hui, le gâteau est devenu une galette partout en France, même si les versions traditionnelles régionales subsistent encore (couronnes, brioches…)

C’est donc cette version, ma version que je vais partager avec vous aujourd’hui.

Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde, mais je n’aime pas beaucoup lorsque la pâte feuilletée du dessous est compacte et d’aspect cireux. J’aime que la pâte feuilletée soit vraiment feuilletée et qu’elle croustille sous la dent, dessus ET dessous 🙂

Mon truc à moi:

1ère méthode

Pour cela, j’ai mon petit truc. Je fais cuire les deux disques de pâte  sur des plaques à pizzas à trous séparément, tout simplement.Pour éviter qu’elles gonflent de façon incontrôlée, je fais des petits trous avec une fourchette et je pose dessus une grille large  du genre de celles pour faire refroidir les gâteaux.

Si vous voulez faire comme moi, vous pouvez aussi le faire directement sur la plaque du four ou dans un moule à tarte, bien sûr.

Faire des trous dans la pâte avec une fourchette et poser une grille dessus
Faire des trous dans la pâte avec une fourchette et poser une grille dessus

Après cuisson, cela donne:

Le résultat aprés cuisson
Le résultat après cuisson

 

Pour le disque du dessus (en fait, ma pâte étant rectangulaire, je l’ai coupée de façon à avoir une sorte d’hexagone, mais ça ne change absolument rien) je fais un motif au cutter et je badigeonne – après cuisson- de caramel liquide ou de sirop de sucre pour faire briller. Le motif étant assez complexe et assez profondément entaillé, il n’y a pas besoin de grille.

Le motif avant cuisson
Le motif avant cuisson
Le motif après cuisson
Le motif après cuisson

La cuisson des plaques se fait à 180° (préchauffé à 200°) en 15 minutes chacune.

Il ne reste plus qu’à la fourrer de pommes et crème de marron ( voir plus bas)

La galette aux marrons et pommes rissolées

Méthode traditionnelle (pâte non précuite)

Après toutes les amandes ingurgitées pendant les fêtes de Noël, j’ai beaucoup plus envie de fraîcheur et d’un peu d’acidité, de fruité. C’est pourquoi je me suis décidée aujourd’hui  pour une galette aux marrons et aux pommes.

Pour les pommes, (c’est le seul  vrai « travail » dans cette galette), il suffit de les couper en tranches ou en quartiers 3 ou 4 belles pommes et de les faire revenir rapidement à la poêle dans un peu de beurre. Si la galette est réservée à des adultes, vous pouvez arroser les pommes de calvados . Oh que ça sent bon!

La crème de marrons étant généralement bien assez sucrée, il n’est pas utile de rajouter du sucre, sauf si c’est de la purée de marrons faite par vos soins wlEmoticon-thumbsup.png

Le reste n’est plus qu’un jeu d’enfant:

Etalez une couche de crème de marrons (je laisse à votre gourmandise l’estimation de la quantité) sur le disque inférieur  en laissant un bon centimètre tout autour.

Placez une fève quelque part sur le bord extérieur de la crème (si vous la placez  vers le centre, vous aurez plus de chance de tomber dessus avec le couteau 😉 )

Recouvrez la crème de marron des tranches de pommes rôties

Placez le deuxième disque de pâte  dessus en ayant pris soin de badigeonner au pinceau les bord du disque inférieur d’oeuf battu sucré ( ou de sirop épais de sucre de canne).

Aplatissez bien les bords l’un sur l’autre pour les souder ensemble et faites une bordure décorative au couteau

Vous pouvez faire un motif sur le dessus de la pâte avec un petit couteau bien pointu et bien affûté ( ou un cutter 🙂 ). Badigeonnez également le dessus de la galette de sirop , de caramel liquide ou d’oeuf battu  pour la rendre brillante et appétissante

Mettez la galette au four  préchauffé à 200° et descendez la température au bout de 5mn à 180° . Faire cuire environs 45mn (comme toujours,  cela dépend des fours, alors surveillez bien la première fois pour noter le temps exact qui correspond au vôtre)

Sa majesté est servie!

la galette des rois
la galette des rois

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous abonner à ce blog gratuitement (colonne de droite ou tout en bas) en me laissant juste votre adresse émail. Votre adresse ne sera ni vendue ni utilisée à d’autres fin et vous serez prévenu wlEmoticon-email.pngchaque fois que je publierai un nouvel article.Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Si cette recette vous a plu (ou pas :) ), ce serait vraiment gentil  à vous de m’offrir une demi-minute de votre temps pour me le faire savoir dans les commentaires, ou me soumettre vos suggestions ou critiques (tout en bas de la page). Merci et à bientôt pour la prochaine recette.

 

 

9 réflexions au sujet de « La galette des rois pommes-marrons »

  1. Merci, je cherchais une recette sans gluten, sans oeufs, sans fruits à coque, sans plv. Au final c’est plus un chausson aux pommes revisité mais le goût est très bien ! Dans ma galette j’ai dû mettre un peu trop de garniture donc la pâte s’est ouverte… Je ferai attention la prochaine fois. Gros succès même pour les personnes qui ne suivent pas de régime alimentaire particulier.

    1. Excellente idée, Céline! En faisant des cerlcles de pâte plus petits et en les pliant en deux sur la garniture, on a des chaussons aux pommes!
      Merci pour ton commentaire et bravo pour ta réussite.

  2. J’ai cuisiné cette galette la semaine dernière en version ‘Calzone’ en ajoutant du caramel juste après la cuisson rapide des pommes… Je n’avais que de la crème de marron à la vanille, et le mélange franchement était à tomber, mes collègues et moi l’avons dévoré mardi midi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *