La brioche de Pâques, un nid de douceur

 Tout commence par un brunch…et la brioche de pâques.

Brioche de Pâques
Brioche de Pâques

Pâques, chez nous, commence par un bon grand petit déjeuner tardif avec toute la famille, ou plutôt un beau brunch vers 11 heures du matin avec un buffet froid ou une table pleine à craquer de choses délicieuses, (ça varie d’une année sur l’autre), salées et sucrées. Tout est permis et dans n’importe quel ordre.  C’est la liberté totale, la joie de pouvoir commencer par le sucré si on en a envie! Le top, pour moi en tout cas, c’est justement de commencer avec une belle part de brioche de Pâques et un bon café au lait. Ben oui, finalement, un brunch, c’est un petit déjeuner tardif, mais un petit déjeuner quand même non? Elle est pas belle, la vie? Rien que du bonheur!

Cette brioche-ci ne rentre  pas vraiment dans la catégorie  « light food », c’est pourquoi elle est réservée aux jours de fêtes. Riche et moelleuse, elle est pour moi l’expression même de la plus pure gourmandise. Dans une région de France où j’ai vécu plusieurs années, on dirait: « Affreux ce qu’elle est bonne! » et pour cette brioche, l’expression ne manque pas de prendre tout son sens. Elle est tellement bonne qu’on (que je wlEmoticon-nyahnyah.png) ne peut plus s’arrêter et… c’est  VRAIMENT affreux!!!

Pourquoi « brioche de Pâques »?

En fait, le nom de brioche de pâques n’a rien à voir avec la recette en particulier. C’est une recette de très bonne brioche au beurre, mais réalisable tout au long de l’année. Ce qui la rend « brioche de Pâques », c’est sa forme.Elle va être tressée en forme de couronne. Ensuite, remplie d’oeufs durs colorés, elle devient tout simplement  un nid . On peut aussi, bien sûr, en faire des petites brioches individuelles si on préfère,

Brioches de Pâques
Petites brioches individuelles

ou tout simplement une brioche à trancher

brioche de pâques
Brioche tranchée

en plaçant la pâte dans un (grand) moule à cake (ou deux plus petits avec ces proportions) .

Si la recette est suivie à la lettre, on a vraiment l’impression que la brioche sort tout droit de la meilleure boulangerie de la ville wlEmoticon-berightback.png.

Sur le plan des difficultés, il n’y en a aucune, je vous l’assure. Arrêtez de penser que la pâte levée est plus difficile à faire, c’est faux! Alors, lancez vous en ne changeant rien à la recette et vous serez fiers de vous!

Par contre, et c’est là que le bât blesse, il faut la pétrir longtemps.  Ce n’est pas le cas pour toutes les pâtes levées, loin de là, mais celle-ci…oui. En fait, celui ou celle  qui n’a pas de robot peut facilement s’économiser une séance de musculation dans son club préféré. Ce n’est pas que la pâte soit très ferme, au contraire, mais elle doit passer de d’état d’énorme chewing gum, épais et grumeleux à celui d’une pâte souple, élastique douce et lisse comme la joue d’un petit enfant, et ça prend beaucoup de temps et d’énergie si on le fait à la main. Cependant, ça peut être aussi une motivation pour les peu sportifs, hein, pourquoi pas? 😉

Pas pour tout le monde, peut-être pas pour vous.

Donc, je ne peux pas la conseiller à tout le monde. Honnêtement, si on n’a pas de robot, elle demande une bonne condition physique. Elle vous remplace avantageusement une séance de gym!  Donc, je ne peux honnêtement  conseiller de faire cette brioche de Pâques (mais cela d’autant plus vivement) qu’aux heureux possesseurs d’un robot (comme le mien (clic), par exemple, pas très cher et pourtant un des meilleurs et des plus robustes du marché 🙂 pouvant travailler jusqu’à 750g de farine + ingrédients ou 1Kg de pâte ), sous peine de ne pas la pétrir assez longuement et de ne pas obtenir le résultat escompté. Ce pétrissage long est la condition sine qua non pour obtenir  une brioche de rêve qui soit vraiment légère, et non un pavé. Ma tante Miette l’a toujours faite à la main, mais bon, c’était tante Miette! A bon entendeur, salut wlEmoticon-rollingonthefloorlaughing.png!

Le mieux est de préparer la pâte la veille au soir, car cela va lui permettre de se reposer une nuit au frigo avant le grand jour.

Bon, assez bavardé…

Les ingrédients de la brioche de Pâques

350g de farine à pain de préférence (plus riche en gluten que la farine à gâteau, donc, la brioche lèvera mieux et sera plus souple). Cependant, la farine ordinaire fera aussi parfaitement l’affaire.

40g de sucre

1 cuillère à café d’extrait de vanille

(ou 30g de sucre+ 2 sachets de sucre vanillé)

5g de sel (moi, je pèse les mini-quantités avec cette cuillère de pesée (clic) que je trouve hyper pratique et qui pèse au milligramme près).

160g de beurre mou ,mais surtout pas fondu (eh oui, je vous avais prévenu, pas vraiment « basse calories », la brioche de Pâques, hein! Clignement d'œil)

-1 sachet de levure de boulanger ou l’équivalent en levure fraîche. Personnellement, je n’utilise que de la levure en sachet parce que je n’ai pas envie de faire un pâton avant. Je sais que les puristes ne jurent que par la levure fraîche, et je ne me permettrais pas de contester leurs convictions. Que chacun fasse comme bon lui semblera.

Pour info, cependant: la légende selon laquelle la levure sèche  aurait une force de poussée moindre, est totalement fausse. Pour preuve, il suffit de comparer la photo de la brioche avant la poussée et celle de la brioche terminée Sourire. Quant au gout, je ne sens personnellement aucune différence (mais les goûts et les couleurs… 🙂 )

4 œufs  ( cela dépendra de leur taille. Si les œufs sont gros, en mettre un peu moins, la pâte risquerait de rester trop molle)

1 zeste de citron

La réalisation de la brioche de pâques

-Dans le bol du robot, mettez d’abord les 350g de farine, les 40g de sucre, ( le sucre vanillé si vous n’utilisez pas d’extrait de vanille), les 5g de sel et les zestes de citron et mélangez bien.

-Ajoutez la levure sèche. 

Pourquoi ne met pas la levure tout de suite? C’est tout bêtement  pour lui éviter tout contact direct avec le sel, car le sel tue la levure.  En mélangeant le sel et la farine au préalable,  les grains de sels sont enrobés de farine, il n’y a donc plus de danger Pouce levé.

-Bien mélanger de nouveau.

-Faites un puits dans la farine et cassez y  les 4 œufs entiers

-ajouter l’extrait de vanille (si tu n’as pas utilisé de sucre vanillé)

Placez ensuite le crochet pétrisseur sur le robot et laisser travailler (environs 4 ou 5 minutes).

-la pâte est devenue bien  lisse.

-Ajoutez les 160g de beurre coupé en petits morceaux

-et pétrir, pétrir, pétrir…jusqu’à ce que la pâte soit vraiment très lisse

-de temps en temps, il faudra gratter le beurre qui viendra se coller sur le bord du bol pour lui permettre de bien s’incorporer au reste.

Pétrir, pétrir… ça peut durer plusieurs minutes (à la main, compter une bonne demie heure, mais c’est faisable!) jusqu’à ce que la pâte ait un brillant mat et ressemble à de la peau de bébé

la brioche nid de Pâques
la pâte est légèrement brillante lisse et douce comme une joue de bébé

Elle se décolle toute seule des bords, vous voyez?

la brioche nid de Pâques
la pâte se décolle toute seule des bords

-Libérez la pâte du crochet, mettez un film alimentaire sur le bol , laissez la  se détendre une petite demie heure à chaleur ambiante, et hop, au frigo dans la partie la plus froide jusqu’au lendemain matin ( 12 à 14 heures).

-Le lendemain, elle aura monté , mais sans déborder du bol.

Le tressage de la brioche de pâques

-Séparez la ensuite en trois parties égales

  • En faire des rouleaux de 60 à 70 cm de long après avoir fariné le plan de travail et les mains. Pour cela, exercez une pression sur le milieu du boudin et roulez vers l’extérieur. Recommencez ainsi jusqu’à la longueur désirée.
faire trois boudin d'environs 60cm chacun
faire trois boudins d’environs 60cm chacun

Placez  les de cette façon sur la plaque qui servira à la cuisson

brioche tresse
Placer les boudins en étoile

et tressez de chaque côté. Le fait de partir du milieu évitera ainsi d’avoir un départ épais et une arrivée trop mince. Ce sera plus régulier.

brioche de pâques
Tresser en couronne

-Laissez doubler de volume pendant environs 2 heures ( plus il fera froid chez toi, et plus ce sera long, bien sûr), mais non sans l’avoir recouverte préalablement d’un torchon propre.

-Badigeonnez alors d’eau ou de lait  sucré et parsemez de sucre perlé (facultatif). Oh, ma photo est bien floue, pardon…wlEmoticon-embarrassedsmile.png

brioche de pâques
badigeonner d’eau ou de lait sucré et saupoudrer de sucre perlé

-Faites cuire 25 minutes à 170°,

-puis 10 à 15 minutes à 160°

-Si le dessus brunit trop vite, couvrez le d’une feuille d’aluminium.

-Laissez enfin refroidir sur une grille

-Pour finir en beauté, mettez la brioche de Pâques sur le plat de service en remplissant le nid d’œufs durs colorés (clic ici pour savoir comment teindre des oeufs durs) ou en chocolat

Brioche "nid" de Pâques
Brioche de Pâques

Joyeuses Pâques à tous

 

2 réflexions au sujet de « La brioche de Pâques, un nid de douceur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *