gratin de potimaron

gratin de potiron aux graines de chia

Parce que c’est bientôt Halloween et que ça devient de plus en plus populaire chez nous, nous allons faire aujourd’hui un délicieux gratin de potiron aux graines de chia. Ca vous dit?

Il peut se faire en version végétarienne ou vegan. À vous de choisir.

C’est quoi Halloween?

Mais d’abord, d’où vient cette étrange tradition d’ Halloween disparue depuis si longtemps en Europe et qui a refait surface il y a quelques années par le biais des Etats-Unis?

Non, halloween n’est pas une invention américaine pour faire gagner beaucoup de sous-sous à beaucoup de commerçants ( même si ça marche vraiment à fond), mais une très vieille coutume celte, donc, par là même européenne. Eh oui, halloween était une tradition de notre vieille Europe! Cette coutume est née en Irlande et par extension, dans les îles anglo-celtes. Elle célébrait un renouveau. Pour ainsi dire, c’était  la fête du nouvel an dans la tradition païenne celte. Ce sont les émigrants irlandais partant pour les Amériques pour fuir la misère, qui ont exporté Halloween sur l’autre continent.

À cette époque, en Irlande, au Pays de Galles et dans les îles alentours, la fête s’appelait “Oíche Shamhnae”. Elle était célébrée le 30 octobre.

La Toussaint devait remplacer Oíche Shamhnae

L’église catholique ayant peu à peu phagocyté tout le pays en s’étendant  jusque dans les îles celtes, elle voyait cette fête païenne d’un mauvais œil. C’est pourquoi, au neuvième siècle, pour tenter de la christianiser, le pape Grégoire IV a déplacé la Toussaint au 1er Novembre, pensant qu’il y aurait remplacement. Eh bien, que nenni! La fête ne disparut pas pour autant mais changea de nom jusqu’à devenir Halloween.

En fait, le mot Halloween  vient d’un glissement de “all hallows eve” ( la veille du jour des saints, donc, la veille de la Toussaint) en “all hallows even”  pour finalement devenir par déformation le mot  “Halloween” que nous connaissons aujourd’hui.

La chasse aux sorcières

À l’arrivée des journées plus courtes et des températures plus basses, il n’était pas question de laisser les démons, sorcières  et mauvais esprits  qui rodaient alentours, trouver refuge dans  les maisons et dans le voisinage avant le début de cette nouvelle année. C’est pourquoi les habitants se réunissaient et se déguisaient eux-mêmes en démons, monstres et sorcières plus horribles encore que ce qu’ils imaginaient. Ainsi, ils pensaient faire fuir ces mauvais esprits et leur couper l’envie de s’installer dans un endroit où les habitants étaient si peu sympathiques.

De plus, les hommes sculptaient des navets ou des betteraves à sucre en forme de têtes horriblement grimaçante. À l’intérieur, ils plaçaient  une mèche à l’huile. Cela faisait ressortir cet affreux visage qui luisait de bien inquiétante façon. Par conséquent, les démons auraient évidemment une trouille bleue et prendraient le large! Ce n’est qu’en Amérique que le navet ou la betterave à sucre ont été remplacés par le potiron, plus courant là bas…et nettement plus décoratif, il faut bien l’avouer Clignement d'œil.

Le potiron, c’est bon et c’est joli

Que l’on soit un fan d’halloween ou pas du tout (ce qui est mon cas), le potiron est LE légume d’automne par excellence et absolument incontournable en cette saison. Certes, sa belle couleur orange, ses généreuses rondeurs, sa chair tendre lui donnent un côté bon enfant qui réjouissent les yeux et réchauffe le cœur. À l’arrivée de la froidure, quoi de plus réconfortant!

De plus, extrêmement agréable à voir et de conservation facile, il décore joliment nos tables, nos balcons, terrasses et jardins avant de passer dans nos assiettes.

Le potiron

Pour ce qui est du plan gustatif, il se marie très facilement et avec bonheur à toutes sortes de saveurs, étant lui même assez doux au gout. Il aime le citron et l’orange, les carottes, l’oignon, l’anis, le miel, le beurre, les épices. Sans faire de manières, il aime le sucre autant que le sel. Donc, on peut donc en faire de savoureux plats salés comme notre gratin de potiron  ou de délicieux desserts

Le gratin de potiron aux graines de chia

Comme le potiron sera précuit quelques minutes, ce gratin de potiron ne vous demandera que peu de temps et sera un plat sain et complet, très apprécié de vos convives.

Sans apporter de gout supplémentaire la graine de chia sera un petit plus pour la qualité nutritionnelle du plat. En effet, pleine de fibres, de précieux minéraux et de vitamines, elle ajoutera de l’onctuosité et du corps en limitant la quantité de farine dans la sauce . En même temps, elle donnera un supplément nutritif fort intéressant. De plus, son léger craquement sous la dent n’est pas pour être désagréable non plus.

Pour faire le gratin de potiron, il faudra:

Pour quatre personnes

600g de chair de potimaron épluché ou autre potiron

Le grand avantage du potimaron est que l’on n’a, en fait,  pas besoin de l’éplucher. La peau, très fine, se consomme aussi.

1 oignons moyen

Pour la sauce:

1 cuillère à soupe de graines de chia

Pour la sauce:

400 ml de lait (de vache ou végétal)

200 g de fromage ( ou de fromage végan) râpé

2 cuillères à soupe de farine

100 g de beurre ou de margarine végétale

50 à 100ml d’eau ou de bouillon de légumes

huile,

sel poivre, noix de muscade

La recette du gratin de potiron:

Pour commencer, faire gonfler la cuillère à soupe  de graines de chia dans les 400ml de lait.

gratin de potimaron
faire tremper les graines de chia dans le lait

Après avoir lavé le potiron, il faut enlever les graines du milieu à l’aide d’une cuillère ,

-le couper en cubes de 1cm de côté.

Pour notre gratin de potiron, nous aurons premièrement besoin d’environs 600g de chair de potimaron ( s’il y en a 550g ou 650g, ce n’est pas grave du tout)

gratin de potimaron
faire revenir les cubes de potimaron dans un peu d’huile

Ensuite, mettre les dés de potiron dans une poêle et les faire  revenir rapidement dans un peu d’huile.

Lorsqu’ils sont légèrement grillés, les saler,  les poivrer et parfumer d’une pincée de noix de muscade (si vous l’aimez).

Précuire les potirons pour gagner du temps

Pour les faire d’abord un peu précuire, recouvrez les de 50 ml à 100 ml d’eau ou de bouillon de légume (recette de l’extrait de bouillon de légumes fait maison ici). Le gratin de potiron devra cuire moins longtemps au four. Eventuellement, ajouter le jus d’un demi citron.

Certes, le citron n’est  qu’une option, mais il relève bien agréablement le côté un peu fade du potiron par son acidité fruitée. Si votre citron est bio, n’hésitez pas non plus à y ajouter le zeste.

Puis une fois le potiron cuit (mais pas trop, il ne doit pas s’écraser), le mettre de côté.

gratin de potiron
mettre le potiron de côté

La sauce du gratin de potiron

En parallèle, éplucher et émincer les deux oignons finement.

Faire fondre les 100 g de beurre ou la margarine dans une poêle

P1120812

Puis, y faire revenir les oignons environs 2 à 3 minutes

P1120813

Sans hésitation, saupoudrer alors les oignons des deux cuillères à soupe de farine en les enrobant bien.

P1120815

Hors du feu, verser en une seule fois le lait dans lequel ont gonflé les graines de chia

gratin de potiron
verser le lait et les graines de chia sur les oignons

Sans cesser de remuer, amener ensuite à ébullition.

P1120817

La sauce épaissit.

Eteindre le feu.

Immédiatement, ajouter le fromage  et le laisser fondre.

P1120819

Corriger l’assaisonnement  de la sauce avec du sel et du poivre au gout.

Puis huiler un peu un plat à gratin

P1120821

Placer le potiron dans un plat à gratin, mais en en réservant quelques jolis morceaux pour décorer sur le dessus.

Ensuite, napper de sauce en soulevant légèrement les morceaux de potiron pour les enrober un peu

Décorez le dessus des quelques cubes de potiron, ceux que vous aviez réservés afin de donner de la couleur.

gratin de potimaron
gratin de potimaron fini

Puis il ne reste plus qu’à mettre le tout au four bien chaud ( 230° à 250°)  et à laisser gratiner une dizaine de minutes.

En fait, si vous n’avez pas le temps de faire gratiner, vous pouvez aussi faire cuire entièrement les potirons et les déguster accompagnés de la sauce.

Bon appétit!

Et bonne fête d’halloween, si ça vous dit Sourire

gratin de potiron
c’est joli un potiron!

Commentez cet article