végétarien-facile-falafels

Falafels égyptiens, boulettes d’énergie vegétariennes/vegan

Avez vous déjà goûté les falafels égyptiens appelés là bas taameyyas?

La première fois qu’on croque dans une de ces incroyables petites boulettes, on est subjugué. Impossible de deviner ce qu’il y a dedans. La consistance est ferme juste ce qu’il faut, le goût puissant mais sans agressivité. Les mangeurs de viande les apprécient tout autant que les végétariens. En fait, ils font vraiment l’unanimité. Lorsque nous partions entre copines en ville  nous n’avons jamais manqué de faire une pause de midi au café Fischawi, un des plus anciens et des plus célèbres du vieux Caire et d’y déguster un sandwich au taameyyas (falafels) pris à la sandwicherie d’à côté. Le bonheur à l’état pur!

La viande du pauvre

On dit aussi que les falafels  sont la viande du pauvre. Ce sont des petites merveilles entièrement végétariennes, vegan même, et très faciles à faire que l’on achète là-bas dans les petites sandwicheries à chaque coin de rue. Croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur, ces falafels, toujours végétariens se dégustent aussi bien froids comme en-cas dans un sandwich avec de la salade, que chauds en plat de résistance avec des légumes.

Riches en vitamines, minéraux, oligoéléments, ce sont aussi de véritables petites bombes de protéines . Elles constituent un plat complet à elles toutes seules. Avec deux ou trois falafels, trois feuilles de salades, quelques rondelles de concombre et un cornichon, vous avez fait un repas complet et vraiment sain.  Vous êtes heureux et complètement rassasié. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les falafels sont subventionnées par l’état en Égypte. Ainsi, chacun peut se nourrir très correctement pour une somme  très minime.

C’est à la friture qu’elles seront les plus savoureuses, je ne vous le cache pas, mais il est également possible de les faire cuire au four. Elles y perdent un peu en moelleux et en croustillant, car elles ne sont pas « saisies », mais elles seront moins caloriques…

En Égypte, les falafels ne se font pas avec des pois chiches comme dans les autres pays méditerranéens et du proche orient, mais avec de merveilleuses petites fèves épluchées qui ont trempé toute une nuit dans de l’eau. C’est ce qui les rend si différentes, si particulières, si délicieuses. Ce sont des petites fèves qui ont été récoltées avant maturité.

falafels
févettes

On les trouve ces févettes séchées dans toutes les bonnes épiceries arabes ou orientales. A défaut, vous pouvez faire la recette aussi avec des pois chiches (trempés, pas cuits!), mais ce ne sera plus la recette originale égyptienne.

Les ingrédients des falafels

1 pot de févettes (env. 200g sèches) trempées toute une nuit dans 1 litre d’eau

la quantité de févettes crues avant trempage
la quantité de févettes crues avant trempage
faire tremper dans deux fois leur volume d'eau
faire tremper dans au moins deux fois leur volume d’eau

1 ou 2 gousses d’ail (avec 2 c’est meilleur 🙂 )

1c. à café de sel, poivre au goût

1 c. à café de bicarbonate de soude (ou de levure chimique, mais le bicarbonate est plus doux)

1cuillerée à café de cumin en poudre (pour ainsi limiter la formation des gaz intempestifs généralement provoqués par les féculents)

1 cuillerée à café de sel

Poivre au goût

épices
Cumin, sel, poivre, bicarbonate, ail
Persil, coriandre et aneth
Persil, coriandre et aneth

1bouquet de persil,

1 bouquet de coriandre

1 bouquet d’aneth

Si vous n’avez que du persil, par exemple, mettez en trois bouquets. Cependant, je ne vous cache pas que les falafels seront bien meilleurs avec les trois sortes d’herbes aromatiques  🙂

Et maintenant la recette facile

En fait, il est même difficile de trouver plus simple. Il suffit de mixer tout ensemble !

 

Falafels egyptiens
tout mixer ensemble

Ensuite, saupoudrez la surface de graines de sésame blanc. Faisant écran, elles empêcheront donc la pâte de coller à vos mains  et ajouteront un goût et un croquant délicieux

Saupoudrer la surface de sésame blanc et former des boules que vous aplatirez
Saupoudrer la surface de sésame blanc et former des boules que vous aplatirez

Piochez directement dans le bol, mais sans mélanger le sésame pour former les falafels

Former ensuite des palets de 5cm de diamètre ,

Falafels egyptiens
Faitre des galettes ou des boules d’environs 5cm de diamètre

faire frire à 160°- 170°, éventuellement après avoir ajouté un peu de sésame

Falafels egyptiens
Faire frire à chaleur moyenne
Faire frire quelques minutes
pendant  quelques minutes
Falafels egyptiens
Fini!

L’extérieur doit être assez foncé et bien croquant,

mais l’intérieur reste d’un joli vert.

Bien grillés dehors, tout moelleux dedans
Bien grillés dehors, tout moelleux dedans

Moi, c’est évidemment à la façon egyptienne que je les préfère, c’est à dire à l’intérieur d’un petit pain rond rempli de salade et de sauce tahina.

Bon appétit tout le monde!

Si vous avez aimé ce petit voyage culinaire, offrez-moi deux minutes de votre temps pour me laisser un petit commentaire  et me dire ce que vous en pensez 🙂

recherches utilisées pour trouver cet articlefalafels vegetariens

4 réflexions au sujet de « Falafels égyptiens, boulettes d’énergie vegétariennes/vegan »

  1. Bonjour,
    pourquoi « vegan » ? Les vegans sont des extrémistes prédateurs de nos animaux domestiques ; sans consommation ou usage, plus d’élevage donc disparition des abeilles, chevaux de trait et de monte, chiens de traineaux et d’avalanche … adieu veaux, vaches, cochons, couvées, lapins et agneaux dans nos près et cours de ferme.
    Utilisez de préférence les termes « végétariens » ou « végétaliens » ou simplement « végétal ».
    Merci

    1. Bonjour Antivegan,

      Voici un commentaire bien étrange pour moi… Je vous remercie de me permettre de préciser mon point de vue.
      Les vegans sont des PRÉDATEURS extrémistes parce qu’ils dénoncent la souffrance et l’esclavage animal? Je n’avais jamais considéré la chose sous cet angle…
      Soyons sérieux, je crois que les cultures intensives (et son lot de pesticides à outrance) servant à nourrir les animaux dits “de boucherie” font plus de mal aux abeilles que les vegans qui ne les touchent pas.
      Il faut 10kg de fourrages et céréales, 100000 l d’eau et je ne sais quelle quantité de produits chimiques et médicaments en tous genres pour produire 1kg de viande!
      Le mot vegan ( anglicisme par contraction de vegetarian) décrit pour moi simplement un aliment non seulement sans chair animale, mais également sans aucun produit de source animale. C’est pour donner cette info que je l’utilise car je suis végétarienne et ai aussi des recettes comportant des oeufs et des produits laitiers. Je n’y mets aucune connotation extrémiste si tant est qu’il puisse y en avoir.
      Quant à la prédation (le mot m’amuse beaucoup dans ce contexte 🙂 ) des vegans, si elle contribuait à faire disparaitre les élevages de masse et l’esclavagisme animal, je trouverais cela carrément génial!
      Oui à la coopération respectueuse entre l’humain et l’animal ( chiens de sauvetages, utilisation de la laine des moutons qui sont de toutes facons tondus, consommation des oeufs dont les poules se désinteressent, etc.) mais non à l’exploitation cruelle des animaux pour quelque raison que ce soit (animaux de courses ou de combat, animaux utilisés comme “produits” de consommation…) . L’élevages des animaux uniquement pour la boucherie, tués la plupart du temps dans d’horribles conditions est pour moi un non respect manifeste et barbare de la nature, que ce soit dans vos cours de ferme ou dans les usines à tuer. C’est une preuve de plus que si l’humain est capable de faire beaucoup de bien, il est aussi capable du pire.
      Cher Antivegan, je pense que vous confondez le véganisme avec une religion; c’est une philosophie de vie. Être vegan, c’est être pour la vie et pour abolir l’esclavage et l’exploitation qu’il s’agisse d’humains ou d’animaux. Si je ne suis moi-même pas vegan, je les respecte et les admire tout autant que je respecte aussi votre facon de penser, même si je ne suis pas d’accord avec vous.

  2. Merci pour vos recettes. C estvtres nien rédigé. ..style leger et rapide. Les Petits commentaires rapportant votre vécu sont très utiles. Tous les détails sont importants. Et les photos formidablesxet très parlantes. Merci et Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *