vegetarier

Végétarien, végétalien, quelle est la différence?

Vous réfléchissez au fait de devenir végétarien? Ou peut-être plutôt végétalien? Végétarien, végétalien, qu’est ce que ça signifie, en fait, et où est la différence?

vegetarier-veganer

Quelquefois, on me demande pourquoi j’utilise des oeufs ou du fromage dans mes recettes alors que je suis végétarienne. Eh bien justement, c’est parce que je suis végétarienne, pas végétalienne. Car le végétarien se nourrit aussi de produits d’origine animale . Ce sont les oeufs, le miel ou le lait, mais pas la chair des animaux.

Quelle est la différence entre végétarien et végétalien?

C’est vrai, ni les oeufs, ni le fromage ne sont des végétaux… mais ce ne sont pas non plus des animaux vivants. Un végétarien ne consomme pas  d’animaux morts. Il se nourrit de végétaux, certes, mais pas que…

Le végétarien

vegetarien

Pour simplifier, un végétarien ne consomme rien qui ait des yeux (sauf les pommes de terres 😛 ). Il ne tue pas (ou ne laisse pas tuer) d’animal pour se nourrir. L’être humain n’a physiologiquement pas besoin de viande animale pour rester en bonne santé. Il a été maintes fois prouvé que c’est même le contraire.  Dans notre société de surabondance, il est tout à fait superflu de tuer les animaux. Ceux ci sont exécutés après des mois de souffrance dans des élevages intensifs. C’est le tribut à payer  pour satisfaire à la demande du marché carnivore. Tout cela dans le but de produire de la viande,  ce qui n’est clairement rien de moins que du cadavre frais.

Le poisson est aussi un animal

Parfois, on entend quelqu’un se dire végétarien, mais dire cependant manger du poisson. Eh bien non, ce n’est tout simplement pas possible d’être végétarien en consommant du poisson. Pourquoi?

La réponse coule de source: le poisson n’est pas une plante mais un animal. Un animal marin, certes, comme les crustacés ou les baleines, mais un animal. Or, le végétarien ne mange aucune viande animale. Un poisson est un être vivant qui a un coeur qui bat et des yeux qui voient, un animal marin. Il va être tué pour être consommé. Donc, la  personne disant manger du poisson n’est évidemment pas végétarienne. Il existe un nom pour les personnes ayant ce mode d’alimentation; ce sont des pescitariens.

Le lait et les oeufs

De tous temps, depuis que l’être humain pratique l’élevage, i l s’est autorisé à utiliser soit le lait de ses bêtes, soit leurs oeufs. Cela n’entraînait aucun inconvénient pour les animaux. Un oeuf non fécondé n’est rien d’autre qu’un ovule, donc une cellule femelle. En conséquence, un gamète non fécondé n’est ni encore un être humain, ni un animal. Dans les élevages de poules pondeuses, il n’y a que des ovules puisque les coqs en sont absents. Un oeuf, même couvé, ne deviendra jamais un poussin s’il n’a pas été fécondé.

Ovo-lacto végétarien

Qu’est ce que c’est encore que ce drôle de mot? Un ovo-lacto végétarien est tout simplement un végétarien qui se nourrit en acceptant l’assistance des animaux sans que ceux-ci soient sacrifiés. Il consomme donc des oeufs (ovo) du lait (lacto) et des végétaux. Comme c’est le cas de tous les végétariens, on n’utilise généralement plus que le terme de végétarien en apposition à celui de végétalien.

Le régime le plus sain

De nombreuses études scientifiques ont prouvé avec certitude  que ce mode d’alimentation est le plus sain qui soit. En fait, il est absolument sans danger car rien de ce qui est offert par la viande ne manque dans les plantes, les oeufs et les fromages ou autres laitages. Il n’est évidemment pas utile de doubler ses portions de lait ou d’oeufs sous prétexte qu’on ne mange plus de viande.

Hormis le fait qu’il y ait aussi des protéines dans bon nombre de légumes, ce qui semble ne pas être clair pour tout le monde, la quantité de protéines nécessitée par un organisme humain a longtemps été  surestimée.

On n’a besoin d’aucune connaissance particulière pour être ou devenir végétarien et les carences sont nulles, zéro.

La chose la plus grave qui puisse arriver à un nouveau végétarien, c’est que les réserves de graisse fondent jusqu’à atteindre leur bon niveau (si on ne force pas trop sur la pâtisserie), et ça, ce n’est pas vraiment une catastrophe, n’est-ce pas? 🙂

Le végétalien et le végan

veganer
végétalien

Un végétalien ne consomme absolument toute nourriture d’origine animale. Le lait et les oeufs, le miel ( dans lequel se retrouvent des traces de larves malgré le filtrage) et même certains vins sont  exclus de son alimentation, et cela principalement pour des raisons d’éthique.

Le végan va encore plus loin. Il ne porte pas non plus de vêtements d’origine animale ( soie, cuir, laine). Certaines personnes y voient une sorte de sectarisme ou d’intégrisme, mais, si certaines dérives existent comme dans toute philosophie poussée à l’extrême, il n’en est généralement rien. C’est une philosophie de vie qui veut rendre à l’animal le respect qu’on lui doit et sa reconnaissance en tant qu’être  vivant. Le végétalien et le végan respectent la vie sous toutes ses formes et refusent l’idée de devoir tuer ou faire souffrir l’animal pour se nourrir, de même que celle de l' »exploiter ».

Le problème de l’élevage intensif

Les vaches, les buffles, les chèvres, les brebis, produisent assez de lait pour nourrir  leurs petits ET les hommes. Malheureusement, dans les élevages intensifs, les petits sont retirés immédiatement à la mère pour ne pas perdre une goutte du précieux liquide. Les conditions de traite sont, hélas, trop souvent apparentées à des procédés d’usine.  Elles  sont source de souffrance pour l’animal qui n’est ni respecté ni traité en douceur.

Pour ce qui est des oeufs, en fait, ils sont abandonnés par les poules sans problèmes.  Provenant d’élevages intensifs ils deviennent également cause de souffrance pour ces pauvres bêtes. De fait, elles ne voient jamais la lumière du jour et se mutilent les unes les autres par manque de place. Elles sont dans des espaces beaucoup trop restreints par rapport à leur grand nombre.

Le végétalien doit toujours faire attention à l’équilibre de son alimentation.

Sur le plan de la nourriture,il y a une différence notoire. Contrairement au végétarien qui peut se nourrir sans souci de tout ce dont il a envie sans risquer de carence, le végétalien doit avoir une bonne connaissance des aliments et de ce qu’ils contiennent. Cela lui permettra  de pouvoir bien équilibrer son alimentation. Il doit pouvoir être sûr de consommer assez de fer et de calcium.  Et surtout, il doit avaler tous les jours des pilules de vitamine B12. Pour moi, c’est là que le bât blesse.

La vitamine B12 est absolument indispensable à l’être humain

Alors, ce qui, moi, me fait penser que le végétalisme n’est pas tout à fait naturel pour l’homme, c’est le manque de vitamine B12 dans le règne végétal. Les plantes ne produisent pas de vitamine B12.  Or, il se trouve que c’est une des vitamines, voire LA vitamine la plus importante pour l’être humain. Elle est d’une importance primordiale pour le système nerveux qui, sans elle ne fonctionnera plus au bout de quelques années. La vitamine B12 anime le métabolisme, élimine les toxines du foie, est indispensable pour fabriquer l’énergie des mitochondries. En résumé et pour faire simple, la vitamine B12

-est indispensable à un bon fonctionnementt de tout l’organisme

-nous protège de la maladie d’Alzheimer,

-augmente notre résistance au stress,

-diminue le risque de cancer,

-fait écran à bon nombre de poisons dus à notre environnement qui est bien maltraité

-et nous aide à lutter efficacement contre la fatigue chronique.

Vouloir commencer à prendre de la vitamine B12 lorsque les premiers dysfonctionnements apparaissent est illusoire, il est déjà trop tard. On peut ne prendre conscience de la carence qu’au bout de plusieurs années. Les réserves de vitamine B12 stockée dans notre organisme depuis notre naissance ( grâce au lait maternel ou au lait pour nourrissons), qui diminuent très lentement, mettent aussi énormément de temps à se remplir à nouveau. Ainsi, le mal continuera longtemps à progresser, pendant des années encore, malgré la prise quotidienne de vitamine B12.

Des pilules pour végétaliens ou végans à base d’organe animaux 🙁 ???

Bien sûr, comme je l’ai dit plus haut, il existe des solutions de remplacement. On peut prendre de la vitamine B12 sous forme de pilules ou gélules à avaler quotidiennement. Presque tous les végétaliens le font et ils ont raison s’ils ne veulent pas mettre leur capital santé en danger.  Mais ce que beaucoup d’entre eux ne savent pas, c’est que la plupart de ces pilules  sont produites partir de foies de bovins… où est la logique?

De plus est, tous les produits alimentaires arrivant sur le marché doivent avoir été testé sur des animaux de laboratoire avant de pouvoir être consommés par l’être humain. La vitamine B12 ne fais pas exception. Ne s’agirait-il pas là d’une exploitation abusive de l’animal? Non que la vitamine B12 leur fasse le moindre mal, mais si vous êtes ici, je n’ai pas besoin de vous décrire les conditions de vie de ces animaux en captivité, et plus encore si ce sont des cobayes de laboratoire. Pour beaucoup d’entre eux, ils n’auront même pas la chance de sortir vivants du labo, car ils seront euthanasiés.  Moi, honnêtement, je préfère manger un oeuf ou un morceau de fromage au lait cru de temps en temps! Ethiquement parlant, je trouve ça plus convainquant, et gastronomiquement parlant, y’a pas photo…

La nature nous a programmés pour la vitamine B12

Je ne veux convaincre personne ni missionner. Chacun doit être libre de ses choix et de ses convictions.  C’est juste que je me demande pourquoi nous devrions éliminer les sources naturelles de vitamine B12 sans lesquelles nous ne pourrions vivre en bonne santé, si la nature nous a programmé ainsi. C’est donc la raison  qui m’incite à ne pas refuser l’oeuf de la poule ni le lait de la chèvre ou de la vache. Prendre de la vitamine B 12 sous forme de pilules faites à base d’organes d’animaux  en laboratoire chimique, ne me semble pas être une solution éthique acceptable.  De plus, comme dit plus haut, elles sont testées sur des animaux cobayes  privés de tout confort et de liberté. En quoi cela respecte t’il réellement le bien être animal? Moi, c’est la question que je me pose.

Fromages crus et oeufs mi-cuits

Pourquoi les fromages crus et les oeufs à la coque ou sur le plat dont le jaune n’est pas encore entièrement cuit sont ils conseillés en priorité? Parce que la chaleur détruit la vitamine B12 à 80%. En mangeant cru ou presque, on a besoin d’en consommer beaucoup moins pour arriver au même résultat. D’où évidemment aussi, l’intérêt de consommer les oeufs frais.

Voilà la différence entre végétaliens, végétariens et végans.  Certes, si les végétaux produisaient de la vitamine B12, je serais très volontiers végétalienne. Et cela malgré mon indéniable attirance pour les bons fromages. Les bruits qui ont couru sur la présence de vitamine B 12 dans certaines algues, le tofu ou le tempeh ont malheureusement été réfutées.

Et enfin, pour compléter, les flexitariens:

Un certain nombre de personnes sont conscientes de la souffrance animale et du déclin de la planète par l’élevage intensif. Cependant, l‘habitude de consommer de la viande est  vraiment ancrée dans leur mode de vie. Elles ont du mal à s’en défaire. Ces personnes décident donc de ne plus manger de viande ou de poisson tous les jours. Elles veulent en manger beaucoup moins qu’elles ne le faisaient avant. Mais elles en consommeront peut-être un jour par semaine, ou un jour ou par mois, par exemple. Elles la réserveront pour des occasions particulières. Alors, pour la flexibilité de leur alimentation, on appellera ces personnes des flexitariens.

Et une dernière petite info

Elle concerne les gens qui se nourrissent de végétaux ET d’insectes. On les appelle les entomophages . Le terme est barbare. Pourquoi ne pas dire insectivore? Le terme insectivore est réservé aux animaux  se nourrissant exclusivement d’insectes. Les entomophages n’en sont pas encore là 🙂

Que pensez-vous de tout cela, et de la consommation de vitamine B12 industrielle? Etes vous végétarien, pescitarien,végétalien, végan, flexitarien ou entomophage?

recherches utilisées pour trouver cet articleDIFFERENCE ENTRE VEGETARIEN ET VEGETALIEN, végétarien végétalien, différence entre végétalien et végétarien, pourquoi manger végétarien et végétalien, végétarien et vegetalien, entre végétarien et végétarienne, Vegetalien, vegetalien vegetarien difference, quel difference entre vegetarien vegan et vegetalien, vegetarien ou vegetalien difference

7 réflexions au sujet de « Végétarien, végétalien, quelle est la différence? »

  1. Pas évident de bien différencier les causes pour un novice comme moi, mais l’article résume bien les choses. Je pencherai plutôt du côté du végétarianisme pour l’instant

    1. Bienvenue sur le blog et merci pour ton commentaire.Le vegétarisme est en effet le chemin le plus facile car il n’y a aucune carence à craindre et le concept est hyper simple: on mange de tout, sauf de la viande animale (poisson, bovin, porcin ou volaille). Bonne continuation!

  2. Je suit un régime végétalien car c’est plus facile pour moi de garder ma ligne. Ce n’était pas facile au début mais c’est question de « habitude » aussi 🙂

    1. Bravo Elodie! Merci de nous faire part de votre cheminement.
      Ne pensez vous pas qu’il serait peut-être moins brutal de devenir d’abord végétarienne? Vous trouveriez certainement cela moins dur et la transition se ferait plus en douceur?
      Quoi qu’il en soit, je vous souhaite bon courage ( si, au début, il en faut, surtout si on passe de carnivore à vegan) et bonnes découvertes. Pour votre ligne, je ne me fais aucun souci 🙂

  3. je suis omnivore, et je le resterai. Par contre je préfère acheter ma viande chez un petit agriculteur où je sais que les animaux sont dans de grands prés la majeure partie du temps que dans un supermarché.
    Mais ton explication sur les différences est très intéressante. 🙂

  4. Bonjour. Article très explicite, merci ! En ce qui me concerne, je suis végétarienne depuis Mars 1998 (presque 20 ans !) Suite à une gigantesque prise de conscience après l’achat d’un canif multi-lames de marque acheté chez un armurier afin que la viande consommée en randonnée cheval soit coupée aisément… Je respecte ma vie, je respecte la vie des animaux, j’élimine de ma vie la mort puis de fil en aiguille, j’ai compris que le carné n’est pas nécessaire pour vivre !

    Végétalienne en Mars 2001, en 16 ans, il y a eu des retours en arrière mais de moins en moins souvent et là, depuis quelques mois, végétalienne à 100% (du cru et un peu de cuit mais du cuit maison) grâce aux recettes simples et faciles des personnes qui se sont posées les questions avant moi, merci à elles ! J’élimine de ma vie la maltraitance et depuis des années, j’essaie de respecter au mieux la vie des animaux dans les autres domaines de ma vie…
    J’avance , j’évolue en faisant des prises de conscience et je les mets en pratique, je ne copie pas, j’expérimente !

    Début 2013, analyse de sang global : mon taux de B 12 impeccable !

    A bientôt. Kokkinel

Commentez cet article