chantilly 3

La chantilly, la réussir à tous les coups, ce n’est pas sorcier

La crème battue chantilly, c’est la cerise sur le gâteau! wlEmoticon-winkingsmile.png

On dit  « c’est la cerise sur le gâteau » pour parler du petit détail final qui fait toute la différence en ajoutant un plus qui ajoute de la valeur esthétique. La crème chantilly, c’est vraiment ce petit détail, avec ou sans cerise.

Un gâteau, c’est souvent déjà très joli. Si on pose une cerise dessus, ravissante petite boule rouge et brillante, l’aspect décoratif en est indéniablement augmenté.

Si maintenant on pose la cerise sur un petit nuage blanc, elle est incroyablement mieux mise en valeur par le contraste de la couleur rouge vif et la douceur mousseuse du blanc pur de la crème. Je ne vous parle même pas du plus en gourmandise que va apporter cette jolie rosette de chantilly!

Crème chantilly
la chantilly met la cerise en valeur sur ce gâteau  » forêt noire »

Nombreuses utilisations de la chantilly

Ajoutez la délicatement (tourner en soulevant) à un fromage blanc ou à un yaourt préalablement sucré et aromatisé, elle lui  donnera une texture légère . D’un seul coup, un dessert tout ce qu’il y a de plus ordinaire  devient un dessert tout ce qu’il y a de plus raffiné.

De la même façon, elle peut être ajoutée à une mousse au chocolat avec bonheur en assouplissant sa texture, en la rendant plus aérienne et en affinant son goût jusqu’à en faire un met extatique.

Vous avez fait un gâteau bon, mais un peu sec? Trichez un petit peu, comme si vous l’aviez fait exprès. Servez le avec un peu de chantilly sur le dessus, tout le monde vous en fera des compliments. Vous pouvez aussi couper votre gâteau en deux et le fourrer de chantilly. Ça en fera un gâteau de contes de fées 🙂

En nuage sur une tasse de bon café, sur une portion de tarte ou en décoration sur une soupe de tomate, de betterave ou de potiron ( mais pour les soupes, on laisse tomber le sucre et la vanille, bien sûr wlEmoticon-smilewithtongueout.png), elle ravit les yeux et les papilles.

Vous en avez fait trop et vous avez encore un demi-bol de chantilly sucrée  dont vous n’avez plus l‘utilité en ce moment? Pas grave du tout!

La chantilly glacée

Une astuce toute simple mais formidable:  Il suffit de la congeler dans un récipient fermé. Vous obtiendrez le plus simplement du monde une glace à la vanille ferme mais souple et sans cristaux . Pas besoin de sorbetière ni d’avoir à remuer. C’est carrément magique non? wlEmoticon-thumbsup.png

Et deuxième astuce: Si vous faites des rosettes de chantilly à l’aide d’une poche à douille ( sur du papier cuisson que vous aurez mis dans une boite plate) et que vous les congelez , vous aurez une décoration toute prête pour vos gâteaux, et il ne vous restera plus qu’à les décoller délicatement, à les poser sur votre pâtisserie et placer la cerise dessus! wlEmoticon-rollingonthefloorlaughing.png

Chantilly congelée
Il ne reste plus qu’à sortir les rosettes de chantilly du congélateur et à les poser sur le gâteau

Comment réussir la chantilly

« Ah oui, mais la chantilly, c’est difficile à faire, je la rate tout le temps! »

WHAT???

Difficile?

Mais comment pouvez vous affirmer une chose pareille???!!!

Franchement, croyez moi, il n’y a rien de plus facile et de plus rapide à faire que la crème chantilly! Il y a juste 2-3 choses importantes ( bon allez, un peu plus…), primordiales même, à respecter.

Règles importantes à respecter

  1. Le récipient dans lequel vous allez la battre doit être très propre. Ca paraît évident …et ça l’est.
  2. Prenez toujours de la crème liquide, vous mettez toutes les chances de votre côté.
  3. la crème doit être froide ( pas congelée hein!). Ne la sortez du frigo qu’au dernier moment. En été, les jours de grande chaleur, ou même en hiver si votre appartement a une température moyenne de 25-26°(wlEmoticon-sun.png), mettez même votre bol et le fouet aussi quelques temps au froid, pour avoir tous les paramètres de la réussite. C’est bête, mais c’est souvent  à cause de ça qu’elle rate. Une autre astuce consiste à battre la chantilly au dessus d’un lit de glaçons.
  4. Mettez le sucre vanillé ( un sachet pour 200ml) et la pincée de sel avant de commencer à battre.
  5. N’essayez jamais de la faire avec de la crème allégée, elle ne montera pas. Je sais que même en lisant ceci, certains essaieront quand même. La crème battue est une émulsion. S’il n’y a pas assez de matière grasse, l’émulsion ne se fera tout simplement pas.                                                                                                                                               Si vous ne voulez pas de calories en plus, ne faites pas de chantilly, tout simplement. Faire de la chantilly « allégée » maison ne marche pas de toutes façon ,  pas sans chimie.                                                                                                  Alors,   Remplacez la par du fromage blanc dans lequel vous aurez ajouté un blanc d’oeuf battu en neige.  Non, ce ne sera pas aussi bon, je ne vous le cache pas, et il faudra l’utiliser vite avant que le blanc d’oeuf redevienne liquide. Mais là n’est pas notre sujet, n’est-ce pas?                                                                       Donc, revenons à notre vraie bonne crème chantilly et prenons de la crème liquide avec au moins 30% de matière grasse.
  6. Ne la battez pas trop rapidement au départ, mais accélérez plutôt progressivement. C’est une petite chose sensible.

Et le dernier point qui est souvent le plus critique:

Il ne faut surtout  pas la battre trop longtemps.  La chantilly monte très rapidement et elle n’aime pas du tout la chaleur. Le frottement des fils du fouet produit aussi de la chaleur. C’est une loi physique que tout le monde connaît, mais on n’y pense pas forcément en battant de la crème. Dès que vous voyez se dessiner nettement les traces du fouet dans la crème, arrêtez tout. Levez votre fouet. La crème est assez ferme et reste accrochée au fouet,  elle est donc terminée.  Là, stop. Si vous continuez, elle va se mettre à floconner et ce sera fichu.

Si elle est encore un peu trop molle, continuez à battre quelques secondes et re-vérifiez. Tant que vous n’avez pas encore le feeling pour le bon moment, il vaut mieux la faire en plusieurs fois.  Bientôt, vous saurez exactement déterminer à quel moment exact il faudra arrêter le fouet.

Et voilà, vous avez devant vous votre bol de crème chantilly ferme, blanche, mousseuse. Personne ou presque n’y résistera. On parie?

Bravo, vous avez réussi votre chantilly!

  • Est-ce que vous avez déjà fait de la chantilly? Partagez votre expérience dans les commentaires.

À très bientôt pour un nouvel article

Natiline

 

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.