Archives du mot-clé substituts de viande

Steak vegetarien

Substituts de viande bons pour le moral

C’est un sujet qui fait largement la polémique dans le monde du végétarisme et même au delà. Beaucoup de végétariens montent sur les barricades jusqu’à même devenir violents lorsqu’il s’agit de proposer des produits de remplacement de la viande qui essaient d’en imiter le goût et la texture. Pourquoi?  Oui, objectivement, pourquoi vouloir se priver d’une catégorie de goût et nous limiter dans notre plaisir? On a la possibilité de tester toute la variété que nous offre le végétarisme, alors? Pourquoi refuser obstinément les substituts de viande  s’ils sont végétariens? Surtout que, paradoxalement, les plus virulents dans ce domaine sont souvent ceux qui sont justement parfois les plus frustrés par le manque de viande ( si, soyez honnêtes avec vous-même), ou des non végétariens qui ne comprennent pas.

Pour un « débutant  » végétarien, les substituts de viande sont importants

C’est vrai que, lorsqu’on devient végétarien, on décide de se passer entièrement de viande ( logique 😉 ). Les raisons  de ce changement d’alimentation peuvent être de sources diverses. Le respect de la vie, la reconnaissance de l’animal comme étant une créature avec une intelligence et une conscience, le refus de la souffrance en sont les principaux motifs. Le fait que le régime végétarien soit meilleur pour la santé en est un autre. Or, certains des nouveaux végétariens ont souvent beaucoup de mal à se priver de ces goûts qu’ils aimaient tant. C’est un peu comme une drogue, à toute petite échelle, bien sûr. Ils sont en manque, non pas de la chair animale en tant que telle, mais du goût, de la texture et du plaisir gustatif qu’elle leur procurait.

Moi, je peux comprendre ça. Pour beaucoup, la viande est liée à des histoires, à de belles traditions, à des soirées de grillades mémorables, aux repas du dimanche en famille, à des situations agréables, voire aussi à de beaux souvenirs d’enfance. Je viens d’une famille très carnassière et je connais tout ça. Devenir végétarien est donc une décision cérébrale formidable, mais  qui peut hélas se transformer en énorme frustration si le passage est trop brutal. Par le fait, certains de ces frustrés de la viande ne se sentent pas facilement chez eux dans cette nouvelle vie. Ils peuvent donc être amenés à retourner à plus ou moins longue échéance à la case départ. C’est évidemment très dommage.

Tout fanatisme est malsain

Et que se passe t’il alors d’un seul coup dans l’entourage de l’ex-végétarien après son retour en arrière? Eh bien voilà que maintenant, ceux qui s’insurgeaient contre les substituts de viande se scandalisent d’un seul coup du manque de volonté de ce reconverti. Ils le condamnent de ne pas avoir « tenu le coup ». Sa faiblesse les révolte. Mais de quel droit peut on juger  ainsi! Moi aussi, j’aurais préféré qu’il ou elle reste végétarien(ne), mais il n’aurait pas fallu leur couper l’herbe sous le pied.

C’est le cerveau qui commande

Le cerveau recherche toujours le plaisir et c’est lui qui régit nos décisions. Vivre en étant frustré du matin au soir va à l’encontre de notre programmation cérébrale.  Du coup, le retour à la recherche du plaisir est quasi inévitable. La frustration est exactement le contraire de la motivation. Il n’existe pas de motivation frustrée, ça ne fonctionne tout simplement pas. Alors pourquoi tant d’étroitesse d’esprit de la part d’un certain groupe de végétariens et végétaliens?

Amis végétariens et végétaliens, vous qui êtes tellement contre les imitations de viande, que vaut il mieux à votre avis:

-un végétarien satisfait qui compense ses envie carnée par des substituts de viande dont le goût et la consistance se rapprochent de ce qu’il recherche? Du coup, le manque se fait moins sentir et il s’adapte beaucoup plus facilement à son nouveau mode d’alimentation.

-ou un végétarien frustré qui a l’impression de ne plus savourer la vie avec autant de plaisir et qui, tôt ou tard retournera à la viande malgré son énorme sentiment de culpabilité?

Pour moi, il n’y a pas photo. Seul un végétarien heureux et satisfait de ce qu’il consomme est un végétarien convaincu. S’il trouve que la viande a bon goût, pourquoi ne serait-il pas en droit d’essayer de retrouver approximativement ce bon goût dans la nourriture végétale si la possibilité existe? Où est le mal à cela?  On parle juste de goût, pas de viande animale!Un végétarien n’est pas obligé de se transformer en rongeur,  ni de grignoter des carottes ou des sticks de céleri toute la journée, ni de se nourrir uniquement de salades. Un végétarien doit avoir plaisir à se nourrir de la sorte et non se sacrifier.

L’effet « régime »

Souvent, quand quelqu’un commence dans le végétarisme, il a un peu la même impression que quand il  commence un régime.Sans doute le fait-il par sens du devoir ou par nécessité médicale, mais sans parfois vraiment savoir ce qui l’attend. Il s’imagine que ça va être dur, ennuyeux, peu rassasiant et sans saveur. Il n’en est rien, bien sûr, mais encore faut-il  le lui prouver en lui proposant des idées intéressantes et des recettes qui vont les surprendre par la richesse de leurs arômes et leur étonnant potentiel de satiété .

Un végétarien ou un végétalien « débutant », ou pas d’ailleurs,  a tout à fait le droit de cuisiner selon son goût et de faire absolument toutes les expériences qui l’attirent si cela doit combler un vide. Il a envie de retrouver certaines saveurs et certaines textures? Et alors, pourquoi pas? C’est son droit le plus strict. Donc,  pourquoi ne pas « imiter la viande » avec des végétaux si c’est bon pour la santé, pour le goût et pour le moral? Pourquoi les végétariens devraient ils se priver de ce goût et de certains substituts de viande sous prétexte qu’ils ressemblent à de la chair animale, du moment que l’animal est respecté et n’en souffre pas???

substituts de viande
Steaks de seitan

Non, Ils ne veulent pas du tout consommer de la bête morte, ils recherchent un goût, une atmosphère, un souvenir. Si la forme, la couleur et la consistance rappelle ce que l’on mangeait autrefois avec autant de plaisir, ce ne peut être que positif. Le cerveau retrouve ce dont il avait tellement envie. C’est formidable non, et cela juste avec des ingrédients végétariens! C’est même carrément génial car la frustration disparaît. Grâce à cela, il devient pour certains extrêmement plus facile de rester végétariens sans plus se poser de questions.

Un peu de tolérance et le végétarisme progressera

Pour certains d’entre nous, les substituts de viande ne sont pas indispensables, pour certains autres, même, totalement superflus. Je pourrais absolument m’en passer aussi, mais cela ne m’empêche pas d’en préparer et d’en faire pour faire plaisir à ma famille et à mes invités. Et là, j’ai plaisir à en manger aussi avec eux. Moi, je trouve que c’est une super possibilité de montrer en toute simplicité que nous ne manquons absolument de rien.

Le tofu et le tempeh

Si on élargit le sujet, le tofu, les croquettes de céréales, le tempeh, sont aussi des substituts de viande. Or là, pas de problème? Je ne comprends pas les détracteurs de cette façon si positive de voir les choses. Nous, végétariens et végétaliens, rêvons d’un monde sans élevage intensif et sans souffrance animale. Alors soyons tolérants vis à vis de ceux qui font le formidable pas vers le végétarisme. Facilitons leur donc la tâche le plus possible. C’est dans l’intérêt des animaux et de la planète, non? Il n’y a aucun mal à y voir . Ce n’est pas la chair animale qui leur manque, avec son côté morbide, mais c’est le goût, la consistance du souvenir, le plaisir gustatif cérébral.

steak vegetarien
Steak végétarien, purée de pommes de terres et champignons à la persillade

Alors oui, voyons cela comme un jeu. Imitons la viande des animaux pour que ceux qui seraient encore tentés n’aient plus la frustration d’en manquer. Bluffons nos amis carnivores avec des recettes savoureuses et surprenantes.  Grâce à ces recettes, ils ne remarqueront même pas qu’ils n’ont pas mangé de viande. Amusons nous à servir nos substituts de viande en en faisant une vraie fête. Combinons les avec ce que nous savons faire de meilleur. C’est le moyen le plus efficace de prouver que le végétarisme est non seulement sain et rassasiant, mais aussi une vraie forme de gastronomie fine ou ludique

substituts de viande
Hamburger végétarien

Que pensez vous de ce sujet? Etes vous pour ou contre les substituts de viande? Et pourquoi? N’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires.