Archives du mot-clé riz

Riz parfaitement cuit

Le secret pour faire un riz parfait

Connaissez vous la façon la plus simple de faire cuire le riz sans qu’il brûle dans la casserole?

De temps en temps, on me fait part d’un problème concernant le riz. Il y a quelques jours, lorsqu’une une amie aussi m’a dit au téléphone:

« Oh, j’ai encore fait brûler mon riz au fond de la casserole, je n’arrive même plus à la récurer correctement et mon riz est  fichu. »

Là, je me suis dit qu’il était vraiment temps que je vous dévoile mon secret. Je ne pensais d’ailleurs même pas que c’en était un…

Cela vous arrive aussi de brûler votre riz? C’est vraiment très agaçant, hein…Je vais vous donner le truc. Il est tellement simple que vous n’allez pas en revenir.

Pas d’appareil spécial

A moins d’avoir un « rice cooker« , (c’est pratique, mais ça fait encore un appareil assez volumineux de plus dans la cuisine, qui devient inutile avec cette méthode 🙂  ),  ce genre d’accident peut arriver très vite si on fait cuire le riz sur le feu pendant 20 minutes comme on le lit partout. Quelques minutes d’inattention suffisent pour avoir un riz brûlé, pâteux et immangeable. Non seulement il faut refaire du riz, mais il faut perdre un temps incroyable à gratter rageusement les restes calcinés.

Heureusement, il existe une solution et elle est vraiment étonnante de simplicité. Pour cela, vous n’aurez nul besoin d’ustensiles spéciaux, vos casseroles iront très bien.

riz incollable
le riz ne colle pas et n’a pas brûlé

Plus jamais de riz qui accroche dans la casserole!

Même s’il ne brûle pas, il accroche souvent et devient collant. En fait, la méthode est vraiment hyper simple à appliquer et ne demande que  quelques minutes de surveillance juste avant l’ébullition de l’eau.

Le principe est dû au fait que le riz n’ait en fait besoin que de quelques minutes pour cuire. Grâce à la chaleur, il  gonfle  et absorbe le double de son volume en eau. C’est par ailleurs également une des raisons qui en fait un allié précieux dans les régimes amincissants (si on ne le marie pas à une sauce grasse bien sûr).

La technique de cuisson du riz

D’abord, nous allons mesurer la quantité de riz désirée. Allez, disons 1 tasse pour simplifier la chose au maximum 🙂 et la verser dans une casserole.

Pour vous montrer que la méthode marche vraiment, j’ai choisi de vous la montrer avec du riz rond ordinaire, le plus collant de tous.

cuisson du riz
1 verre de riz pour 2 verres d’eau

Puis nous mesurons ensuite 2 verres d’eau ( 2 fois le volume de riz) froide non salée et les versons également dans la casserole. Donc, 2 quantités d’eau pour 1 de riz . Pour finir l’opération, nous mettons un couvercle sur la casserole. Le plus gros du travail est fait est fait ;).

riz qui ne colle pas
porter à ébullition

Si on veut que le riz reste bien entier et que les grains se décollent les un des autres, il est préférable de ne pas mettre de sel à la cuisson.

Amenez le tout à ébullition donc, et posez le couvercle sur la casserole. À partir de ce moment là, ne plus toucher le couvercle jusqu’à la fin! Le fait de soulever le couvercle abaisserait immédiatement la température de quelques degrés, ce qui aurait pour effet d’avoir un riz incomplètement cuit au bout du temps prévu.

riz qui ne brûle pas et ne colle pas
fermer le couvercle et oubliez votre casserole après avoir éteint la plaque

Pas d’hésitation

Sur une plaque électrique ancien modèle

Dès que l’eau bout, éteindre complètement la plaque électrique en laissant la casserole dessus. Le reste de chaleur va continuer à faire cuire le riz encore quelques minutes. Oubliez la casserole tout simplement  pendant 25 à 30 minutes en profitant donc de la chaleur résiduelle emmagasinée dans la plaque. Au bout de ce laps de temps, vous aurez un riz absolument parfait . Les grains se décolleront merveilleusement bien les uns des autres quand vous l’aèrerez avec une fourchette ET  votre casserole sera très facile à nettoyer. Maintenant, vous pouvez saler, soulever les grains avec une fourchette et refermer le couvercle jusqu’au moment de servir.

Suivant les sources de chaleur

Si vous avez une cuisinière à gaz ou à induction, la source de chaleur disparaît immédiatement dès que vous éteignez. Le riz n’aurait donc pas le temps de cuire suffisamment avant de gonfler.

Pour pallier ce problème, 3 solutions, non allez, 4:

Quel que soit le récipient utilisé, il ne faudra donc surtout ni soulever le couvercle, ni remuer en cours de cuisson

  1. Vous utilisez une bonne cocotte en fonte pour faire cuire votre riz. L’épaisseur de la fonte et sa capacité à emmagasiner la chaleur vous permettra d’éteindre la source d’énergie 1 à 2 minutes après les premiers bouillons, mais non sans avoir baissé la source de chaleur auparavant. Ensuite,  comme ci-dessus ,vous pourrez oublier votre riz jusqu’à sa consommation.
  2. Vous utilisez une casserole conventionnelle. Lorsque l’eau commence à bouillir, vous  baissez l’énergie à son  minimum et glissez  la casserole presqu’en dehors de la source de chaleur. Vous voyez la flamme. Seuls quelques centimètres restent  en contact avec la casserole pour garder une chaleur constante. Au bout de 5 minutes, vous pouvez éteindre aussi…et l’oublier comme précédemment 🙂

    riz qui ne brûle pas
    baisser le feu à la puissance minimum et placez la casserole juste en bord de flamme pendant seulement 5 minutes
  3. Vous utilisez une cocotte minute. Dès que la pression est montée au maximum, vous éteignez tout et vous oubliez. Alors là, peu importe la source de chaleur parce qu’il faudra l’en éloigner dès que vous aurez éteint. C’est la méthode que je préfère.
  4. Une quatrième méthode, est celle de nos (arrières)grands-parents. En fait, là, c’est plus pour l’anecdote. Vous coupez l’énergie comme en 1, puis vous enveloppez la casserole d’une bonne couverture de laine épaisse ou d’un duvet pour que la chaleur reste bien à l’intérieur… ou bien vous la glissez dans votre lit préalablement chauffé à la bouillotte pour ne pas refroidir la casserole au contact des draps froids :)…et vous l’oubliez.

Maintenant, vous pouvez saler le riz

Une fois cuit, il a absorbé toute l’eau.

riz qui ne brûle pas
Toute l’eau a été absorbée

Donc,  vous pouvez maintenant saler et mélanger. Le sel sera très vite absorbé .

riz qui ne brûle pas et ne colle pas
Maintenant , saler et aérer les grains avec une fourchette

Eh voilà. Maintenant, vous connaissez THE secret pour obtenir un riz léger, aussi aérien que celui de la pub et qui ne colle (ni ne brûle) jamais, quelle que soit la marque :). Qu’il soit long ou rond, vous n’aurez plus jamais besoin d’acheter ces riz rendus chimiquement incollables.

riz qui ne brûle pas
même le riz rond n’a ni collé, ni brûlé. Il est parfaitement cuit

Et vous, laquelle des méthodes préférez vous pour faire cuire votre riz sans qu’il colle ni brûle dans le fond?

recherches utilisées pour trouver cet articlefaire un riz parfait