Archives du mot-clé polenta de quinoa

polenta de quinoa

Polenta de quinoa aux noix, un super aliment.

La polenta de quinoa, c’est une polenta bien spéciale… que je viens plus ou moins d’inventer. Pour être tout à fait honnête avec vous, je me suis souvent demandée quel était l’intérêt réel de la polenta ordinaire. La polenta, c’est une bouillie de maïs qui sert d’accompagnement à un plat. Une fois refroidie, elle est figée et peut donc être coupée en morceaux et grillée à la poêle. Là, encore une fois, elle va servir d‘accompagnement.

Certains l’adorent et je peux (plus ou moins ) le comprendre, mais pour moi, ça reste tout de même un peu mystérieux. Juste de la semoule de maïs cuite dans de l’eau et servie en bouillie ou grillée à la poêle, c’est peut-être sympa, mais sur le plan nutritionnel, ça n’apporte pas grand chose, il faut bien le reconnaître. Plat des pauvres par excellence en Italie, elle rassasie bien, mais c’est à peu près tout, car elle est essentiellement composée d’hydrates de carbone.

Malheureusement,  elle ne comporte quasiment pas de vitamines, ni de minéraux, et pas de protéines. Elle sert en fait juste à ne plus avoir faim. Bon, c’est déjà ça, vous me direz. Quand on a un creux, elle le bouche bien. Cependant, cela la rend peu intéressante (dans sa forme habituelle) pour nous, végétariens et végétaliens qui voulons nous nourrir de façon saine et équilibrée. Tant qu’à absorber des calories, autant qu’elles soient précieuses.

Comme moi, vous pensez sûrement qu’en matière de cuisine, il faut avoir l’esprit ouvert et créatif, alors pourquoi ne pas mettre dans son alimentation un vrai potentiel « santé » dans une recette traditionnelle, surtout si c’est aussi bon, voire meilleur.

Quand il s’agit de faire des expériences en cuisine, je suis toujours partante. Si vous me suivez depuis un moment, vous l’avez déjà remarqué 🙂 . J’ai donc décidé de mettre la polenta à mon menu, oui, mais… je vais tout simplement l’enrichir  « à ma sauce » pour ainsi dire.

Une polenta à valeur nutritive ajoutée

Bref, j’ai décidé de faire une polenta riche en vitamines, minéraux et protéines, une polenta qui fait du bien, parce que non seulement elle rassasie, mais elle nous apporte un plus nutritionnel formidable. Déjà, rien qu’en y ajoutant du quinoa, on obtient une polenta de quinoa bien plus riche que la traditionnelle.

Ahhhhhhh! J’entends crier les puristes!

Stop! La polenta ne peut s’appeler polenta que si elle est faite uniquement de semoule de maïs !

Faux.                                                                                                                                                                       Ben oui, c’est faux. En réalité,  la polenta existait bien avant que le maïs ne soit importé du Mexique en Europe (c’est à dire avant la découverte de l’Amérique, pour préciser la chose). Dans l’antiquité, les romains la préparaient à partir de millet, d’épeautre, de pois-chiches ou de blé. Donc, on peut en faire des variantes sans trahir la polenta . Il est tout à fait possible de faire une polenta de quinoa/maïs comme on faisait autrefois une polenta  de millet/épeautre, voilà.

Bon, je vous concède que ma variante à moi s’éloigne un petit peu (beaucoup) de la recette traditionnelle, car elle n’est pas composée d’un seul, ni même de deux ingrédients. Cependant, elle garde en bouche, cette consistance « polenta » que nous recherchons. Elle est tellement plus nourrissante et mille fois plus efficace sur le plan nutritionnel, que…en fait, on ne peut plus tout à fait lui donner le nom de polenta. Pourtant, on peut l‘utiliser exactement de la même façon, en bouillie (sans les oeufs crus) ou grillée. C’est un nouveau produit qui peut être utilisé comme la polenta pour accompagner des légumes, mais qui peut aussi se suffire à lui seul tellement il est riche et représente en soi déjà un aliment complet. Ce n’est pas du tout le cas pour la polenta de maïs qui, consommée seule, n’apporte rien ou presque.

Pour la version végane de la polenta de quinoa

Si vous souhaitez une version végane, vous laissez tomber les oeufs et le fromage. C’est aussi simple que ça et ça fonctionne aussi. Par contre, vous perdez une partie des nutriments qui la rendent si précieuse. C’est vraiment dommage. Pour palier l’appauvrissement ( d’ailleurs relatif, grâce au quinoa qui, lui, est déjà très riche) de la recette, vous avez cependant une solution: vous pouvez y ajouter du tofu écrasé. Ni les oeufs, ni le fromage ne sont indispensables, mais ils constituent un apport supplémentaire précieux en vitamines, minéraux et protéines qu’il serait bien de compenser. À vous de voir.

Les ingrédients de la polenta de quinoa

125g de semoule de maïs ( ah ben si, on en met quand même! 🙂 )

135g de quinoa (bio de préférence)

1 cuillère à café de fécule de pomme de terre ou de maïs ( pour compenser le fait que le quinoa ne s’agglutine pas, ou presque)

1 cuillère à soupe de pâte d’ail (ou du sel si vous n’en avez pas)

100g de fromage type gruyère, gouda ou raclette

2 oeufs entiers

50g de noix, noisettes ou autres fruits à coque concassés  (ou un mélange)

Recette de la polenta de quinoa

La première chose à faire est de bien laver le quinoa. Même si il est bio, il peut encore contenir d’infimes particules de poussière et des impuretés, mais surtout, de la saponine qui laisserait un goût amer.

Mettez le ensuite dans un verre mesureur en même temps que la semoule de maïs.

Notez bien le niveau de hauteur et versez tout ça dans une casserole.

Maintenant, vous ajoutez 2 fois  le même volume d’eau ( donc 2 fois niveau obtenu dans le verre mesureur)

Polenta de quinoa
Laver le quinoa et le mettre dans une casserole avec la semoule de maïs

Portez à ébullition, et laissez cuire 18 minutes à feu doux en mélangeant de temps à autre pour éviter que la bouillie n’accroche au fond de la casserole.

Polenta de quinoa
Ajouter deux fois la quantité d’eau et faire cuire 30 minutes

Pendant la cuisson, vous avez coupé le fromage en bâtonnets (ou râpé). Incorporez-le à la bouillie après avoir coupé la source de chaleur. Il va fondre. C’est exactement l’effet recherché.

Polenta de quinoa
Puis le fromage en bâtonnets

Si vous voulez consommer la polenta en bouillie, arrêtez vous ici ( en ajoutant de la pâte d’ail et/ou du sel )

Polenta de quinoa grillée

Ensuite viennent les oeufs et la pâte d’ail. Attention, la polenta n’est plus bouillante car les oeufs cuiraient et ne s’incorporeraient (quel mot!) pas bien.

Goûtez pour voir si c’est assez salé. Le cas échéant, ajoutez un peu plus de pâte d’ail ou de sel.

Polenta de quinoa
Les deux oeufs et de la pâte d’ail pour que ce soit assez salé

Mélangez bien pour avoir une pâte bien homogène.

Ajoutez les noix concassées et les noisettes ( ou la sorte de fruit à coque que vous avez choisie).

Polenta de quinoa
Et les noix concassées et noisettes

Tapissez une petite plaque ou moule avec du papier cuisson.

Etalez ensuite la polenta de quinoa le plus régulièrement possible sur toute la surface du moule.

L’épaisseur ne doit pas dépasser 1,5 cm.

polenta de quinoa
Etaler dans un moule

Pour avoir une surface plus lisse et régulière, j’ai recouvert la polenta de quinoa de film alimentaire et, avec mes mains, j’ai égalisé le dessus. Cette étape n’est pas absolument indispensable, mais elle permettra d’avoir une plus grande surface de contact avec la poêle quand on la fera griller.

Laisser refroidir

Il ne reste plus qu’à attendre que la polenta de quinoa refroidisse. Elle va alors se figer.

polenta de quinoa
Laisser refroidir et démouler sur une grille

Vous allez alors démouler la plaque obtenue sur une grille. L’avantage est que l’on a déjà des repères pour couper droit, mais là non plus, rien d’indispensable.

Polenta de quinoa
Replacez le papier cuisson sur la plaque de polenta et retourner

Puis la retourner de nouveau sur le papier cuisson.

Vous pouvez aussi bien sûr la découper directement dans le moule, mais vous risquez de l’abîmer en la sortant. Il vaut mieux travailler à plat.

Coupez en carrés ou en ronds (ou en coeurs, ou en fleurs 😉 ) de la forme que vous voulez, donc,  avec un couteau ou un porte pièce.

polenta de quinoa
Coupez en morceaux de la taille et de la forme choisie

Faites griller à la poêle dans l’huile de votre choix (pour moi l’huile d’olive)

polenta de quinoa
Faire griller à la poêle

Saupoudrez de persil ciselé et servez en accompagnement d’une assiette de légumes, lentilles, etc… ou avec une salade verte.

Coupés en carrés plus petits, la polenta de quinoa peut agréablement garnir une soupe paysanne ou une potée de légumes si ceux-ci sont servis comme plats uniques.

En sandwiches de pain léger avec un peu de moutarde et une feuille de salade, elle constitue un petit casse croûte consistant et nourrissant à emporter.

Et voilà. J’espère que cette déformation de la polenta, assez éloignée de la traditionnelle recette, ne vous aura pas trop perturbés. Dites le moi dans les commentaires. Je vous retrouve bientôt pour la prochaine recette.