Archives du mot-clé dessert

Crêpe

Crêpes fines pour la chandeleur et les goûters

pour la pâte à crêpes  fines (et alternative vegan):

Une bonne recette de base, facile à retenir.

La pâte à crêpes? Mais tout le monde sait la faire! À quoi bon donner la recette, c’est inutile! Eh bien non, justement, tout le monde ne sait pas faire parce que  quelqu’un que j’aime bien m’a réclamé la recette… Tout le monde sait faire des crêpes plus ou moins épaisses, plus ou moins élastiques, plus ou moins collantes, etc. Mais une bonne recette de base pour des crêpes fines qui se tiennent bien, tout le monde n’en a pas. C’est pour cela que je vais vous donner la mienne.

Facile à retenir

Je n’ai pas la mémoire des chiffres, c’est le moins qu’on puisse dire. Je ne connais même pas mon numéro de téléphone par coeur…et je m’en fiche. Si je veux le savoir, j’allume l’écran de mon smartphone et je n’ai plus qu’à le lire. Si je veux le donner, j’appelle la personne et elle l’a instantanément. Pourquoi charger son disque dur cérébral avec des chiffres inutiles? Il y a tellement de choses plus passionnantes à retenir. On ne retient bien que ce qu’on VEUT retenir parce qu’on y trouve un intérêt.

Pour les recettes, c’est un peu pareil.

Les clefs de la réussite, pour la cuisine, c’est d’avoir de bonnes recettes de base faciles à retenir et qu’on peut multiplier à l’infini selon le nombre de convives ou la quantité finale souhaitée.

Il y a les recettes délicates, avec des pesages au gramme près et une liste d’ingrédients à n’en plus finir. Ces recettes-là sont si subtiles que même la liste des ingrédients ne reste pas en mémoire. Ce sont les recettes d’exceptions, des jours particuliers ou pour des personnes particulières. On ne les retient pas. On les écrit dans un cahier, on les relit, on les célèbre, comme quelque chose de précieux, on les fait dans des situations exceptionnelles.

Il y a les quotidiennes, celles qu’on fait presque les yeux fermés, sans avoir à réfléchir, parce qu’on les a fait si souvent qu’on ne peut plus les louper. Ce sont les recettes de famille qu’on se passe de parent à enfant, qui reviennent toujours sur la table et avec lesquelles on a grandi. Un peu plus de ceci ou de cela, le tout avec des quantités pifométriques, selon l’inspiration du moment ou le contenu du frigo, et ça marche.

Et puis il y a les recettes de bases. Elles ne sont pas compliquées, mais un rien peut les faire basculer. On veut les avoir en tête pour pouvoir les faire spontanément n’importe où, n’importe quand, sans avoir de livre de recette ou de tablette numérique sous la main. On les apprend à ses débuts culinaires comme un bon apprenti, avant de les faire passer plus tard dans la catégorie des recettes quotidiennes. Pour les mémoriser, il faut des mesures simples, des poids et des quantités faciles à retenir et une suite logique et compréhensible du processus.

Si je comprends ce que je fais, je retiens mieux, c’est évident.

Pour moi, le même chiffre qui se répète tout au long de la recette est le système idéal et la clef de la réussite mnémotechnique.

Ça ne marche hélas pas pour toutes les recettes. Quelquefois, je m’arrange pour que les ingrédients aient tous le même poids comme dans l’extrait de légumes (recette ici) par exemple ou une suite de chiffre croissants ( 1,2,3) comme dans les Kaiserschmarrn (recette ici). qui est une variante de crêpes très intéressante

Ici, ce sera le chiffre 1

La pâte à crêpes fines et légères avec le chiffre 1 en partant de la plus petite quantité pour aller vers la plus grande en ajoutant les zéros. Avec cette recette de base, on fait quatre belles crêpes (ou 6 petites)

-1 pincée  de sel

Une cuillère à café de sucre

et 1 cuillère à café d‘huile

1 cuillère à soupe de rhum (facultatif, mais ça améliore bien la chose 🙂 ) OU  jus de citron OU d’eau de fleur d’oranger

1 oeuf (peut être remplacée par 1 cuillère à soupe de farine de soja diluée dans 1 cuillère à soupe d’eau)

100g de farine

100 ml de lait ( peut être animal ou végétal)

et 100ml d’eau

gazeuse, de bière, de jus d’orange.

Pour une douzaine de crêpes

À partir de là, vous pouvez multiplier autant de fois que vous le voulez. Pour une douzaine de crêpes, le chiffre 1 devient donc le chiffre 3. Cela donne:

-3 pincée  de sel ( si, si, je vous assure!)

trois cuillères à café de sucre

et 3 cuillères à café d‘huile

3 cuillères à soupe de rhum

3 oeufs ou 3 cuillères à soupe de farine de soja diluée dans 3 cuillères à soupe d’eau)

300g de farine

300 ml de lait

et 300ml d’eau ou autre liquide

Vous voyez, en fait, c’est vraiment très simple et facile à retenir.

Recette

La façon logique de procéder pour avoir une pâte à crêpes sans aucun grumeau:

-Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier:

Le sel, le sucre et la farine

-Faites un puits au centre et mettez y  ensuite les petites quantités de liquide:

l’huile et le rhum, mais sans mélanger pour l’instant

Faire une émulsion

Donc, pour que l’huile se répartisse bien dans la pâte, il va falloir un émulsifiant. Ce sera la lécithine de l’oeuf (qu’on peut évidemment remplacer par 1 cuillère de farine de soja qui en contient aussi beaucoup)

-On ajoutel’oeuf, donc, et on commence à mélanger en tournant au centre en attirant  un petit peu de farine du bord jusqu’à ce que ce ne soit plus liquide (mais encore bien mou).

-Mélangez l’eau  le lait et le rhum dans un récipient

-Peu à peu, pas trop à la fois, on va ajouter le liquide en continuant à mélanger la pâte au milieu et en ramenant peu à peu la farine vers le centre en un mouvement circulaire, comme précédemment.

Quand toute la farine est dans la pâte (mais pas encore tout le liquide), elle ressemble à une pâte à cake.  La battre énergiquement de façon à la rendre bien lisse. Comme elle est un peu épaisse, ce n’est pas difficile. Si j’ajoute tout le liquide à la fois, il y aura des grumeaux difficiles à éliminer, parce que je ne pourrai pas tourner aussi vite et énergiquement sans transformer la cuisine en une oeuvre d’art abstrait ( à moins d’utiliser un robot batteur à couvercle).

crêpes fines
Crêpes fines

-Une fois qu’il n’y a plus du tout de grumeaux, ajouter le reste du liquide et fouetter.

Avec cette quantité de pâte (chiffre 1), on fait 4 crêpes donc, de la taille d’une assiette standard ( plus une petite pour goûter wlEmoticon-winkingsmile.png ). Dans une poêle plus petite, on obtient 6 crêpes de la taille d’une assiette à dessert.

Vous pouvez utiliser cette pâte soit immédiatement ( elle n’a pas besoin de temps de repos), soit plus tard ( elle attend très bien aussi)

La légende de la première crêpe ratée

Souvent, on dit que la première crêpe sera ratée. Pourquoi? Parce qu’on ne pense pas à faire chauffer la poêle avant. Toutes les crêpes sont faites dans une poêle bien chaude, sauf la première 😉 et c’est là le hic.

Donc

-Faites donc bien chauffer la poêle quelques minutes. C’est encore plus important si vous utilisez, comme moi, une poêle en acier sans revêtement. Huilez la légèrement à l’aide d’un pinceau, mais juste pour la première crêpe fine. Si la poêle  n’a pas été chauffée suffisamment, la crêpe va coller.

-y mettre une louche de pâte. L’étaler en tournant la poêle de façon à en recouvrir le fond. Ma louche n’est pas énorme,et ma poêle assez grande. Il faut juste que le fond soit recouvert et la pâte assez liquide.  Sinon, la crêpe serait trop épaisse.

-Faites cuire la première face à feu moyen. Il faudra peut-être tatonner un peu avant de trouver la température idéale. Trop chaude, la crêpe sera, hélas, brûlée avant d’être cuite. Si elle n’est pas assez chaude, vous aurez le temps d’aller voir un épisode de votre série préférée avant qu’elle ait pris couleur.

-décoller le bord tout autour et la retourner.

Il est inutile de mettre beaucoup d’huile dans la poêle car il y en a dans la pâte

crêpe au citron
crêpe au citron

Garnir

Chez nous, c’est au citron que nous les préférons. Pour éviter qu’elles soient trop sucrées et détrempées, faites une traînée de sucre dans le milieu. Arrosez juste le sucre de jus de citron, pliez la crêpe en deux le long du sucre et roulez la.

Délicieux aussi avec la pâte à tartiner au chocolat(clic pour la recette) « maison »

Voilà une recette de base facile à retenir à multiplier au gré des envies. En enlevant la moitié du sucre (ou entièrement, mais la couleur restera un peu plus blafarde) on peut aussi fourrer ces crêpes de garniture salée.

A bientôt pour la prochaine recette!