Archives du mot-clé cocotte minute

autocuiseur

Cocotte minute, un autocuiseur c’est magique

S’il y a un ustensile de cuisine dont je ne peux vraiment plus me passer, c’est bien l’autocuiseur, la fameuse « cocotte minute« . Malheureusement,  elle est un peu passée de mode aujourd’hui. Pourtant, elle ne le mérite pas. Reléguée dans les placards, détrônée par les thermomachins et autres robots culinaires dont l’indispensabilité me paraît plus que douteuse à long terme ( si ce n’est celle de frimer 😉 ), elle est pourtant la meilleure alliée des gens pressés ou qui ne veulent pas se prendre la tête. J’en fais indiscutablement partie.

Pourquoi « autocuiseur »?

Pourquoi cette cocotte minute s’appelle t’elle aussi autocuiseur ? Tout simplement parce qu’elle cuit vos aliments sans que vous ayez à vous en occuper. La cocotte minute ou autocuiseur, donc, est l’un des ustensiles de cuisine les plus pratiques que je connaisse. Pour ceux d’entre vous qui ont parfois peu de temps pour cuisiner, c’est une aide précieuse. Véritable boite magique, je cuisine avec assez souvent.

Souvent utilisée de la mauvaise façon, elle a acquis la réputation de cuire trop et de rendre les aliments fades et insipides. C’est dommage, parce que c’est faux.  En fait, c’est vraiment une des meilleures alliés que vous puissiez avoir dans la cuisine C’est comme tout, il faut juste un peu apprendre à s’en servir. Ça vient très vite.

Mauvais mode d’emploi

Certes, si vous vous conformez au mode d’emploi, il se peut que vous obteniez vraiment des légumes flasques et sans goût, du tofu tout gonflé, du riz collant. Eh oui, c’est comme ca. Même les fabricants  ne se doutent eux-mêmes parfois  même pas de l’extraordinaire polyvalence des objets qu’ils commercialisent. Il arrive même qu’ils se trompent sur la meilleure utilisation qu’on peut faire de leur produit et les avantages énormes qu’on peut en retirer. Pour la cocotte minute, c’est comme ça.

Avec un autocuiseur, on économise du temps, de l’énergie, des vitamines, et si vous cuisez des aliments qui dégagent des odeurs fortes, elles se répandront beaucoup moins dans autres les pièces qu’avec une cuisson traditionnelle en casserole.

La peur de l’autocuiseur, provoquée par le fait qu’autrefois (il y a quand même un bon nombre d’années  hein! 😉 ), certains d’entre eux ont explosé pendant la cuisson, n’est bien sûr plus du tout justifiée aujourd’hui. Pourtant, cette peur est encore là chez certains qui ont entendu ces histoires.

Aujourd’hui, un autocuiseur ne peut plus  exploser

Aujourd’hui, toutes les cocottes minute ont une double sécurité. Certains modèles ont même jusqu’à 5 sécurités!En cas de trop forte pression, la deuxième soupape se soulèvera avant la pression limite en rendant l’explosion impossible. Même si vous oubliez de baisser la température ou d’éteindre la source de chaleur, votre cocotte minute n’explosera pas…mais il faudra remplacer la soupape de sécurité. La différence entre les premiers autocuiseurs, qui étaient de véritables bombes, et ceux qui sont proposés aujourd’hui est aussi grande que la différence entre la lampe à huile avec laquelle on pouvait mettre le feu à la maison, et l’ampoule à leds qui chauffe à peine.

Autrefois, il était possible d’ouvrir la cocotte minute avant la descente totale de la pression. Si on ne faisait pas attention, ça pouvait avoir pour effet que le contenu vous saute à la figure. Trèèès désagréable. Avec les autocuiseurs d’aujourd’hui, ce n’est plus possible. Le système de sécurité ne permet tout simplement plus d’ouvrir le couvercle sous pression. De toutes façons, avec ma méthode, vous n’en aurez plus besoin, parce que les aliments ne seront cuits que lorsqu’il n’y aura plus de pression du tout.

Comment utiliser l’autocuiseur

Vous avez déjà entendu parler des recettes « one pot pasta »? On met tout dans la même casserole et on fait tout cuire en même temps en remuant constamment.. Eh bien on peut faire la même chose avec une cocotte minute, mais en mieux. Là, il n’y a même pas besoin de remuer. En plus, on ne se limite pas aux pâtes. On fait la même chose avec du riz, des pommes de terres, du quinoa, ce qu’on veut.

J’utilise souvent l’autocuiseur pour y faire des repas complets. Les légumes cuisent en même temps que la garniture et la protéine ( seitan, tofu, soja…) si j’en mets une.

Remplir, monter la pression, cuire, éteindre, la pression baisse, fini.

Le gros, l‘énorme avantage de cette méthode est que non seulement, vous économisez un temps fou, de l’argent, mais vous pouvez partir en toute sécurité de chez vous pendant que votre repas continue de cuire tranquillement sans vous et sans énergie.

Imaginez que vous deviez partir de la maison maintenant. Vos enfants rentrent de l’école dans une heure. Vous éteignez votre cocotte, le repas continue à cuire doucement sans vous. Comme la cocotte a des parois très épaisses, la chaleur est bien gardée à l’intérieur. Lorsque vos enfants arrivent, ils n’ont plus qu’à ouvrir le couvercle et à se servir. Le repas complet est prêt et avec un peu de chance, il est encore chaud. Un exemple?

Le soir pour le lendemain ou le matin pour le soir

Vous travaillez et n’avez pas beaucoup de temps pour cuisiner. Le soir, en rentrant, vous êtes fatigué(e) et n’avez plus envie de faire quoi que ce soit. Là aussi, l’autocuiseur va vous rendre d’immenses services. Vous mettez tous vos ingrédients dans la cocotte minute. Ensuite, vous prenez votre petit déjeuner, vous vous préparez. Entre temps, la pression est montée.  Vous éteignez et vous partez. Le soir, votre repas vous attend tout naturellement et vous n’avez plus qu’à réchauffer et déguster.

Avec ma façon d’utiliser l’autocuiseur, vous pourrez même faire cuire des pâtes ou du riz sans crainte d’avoir ne masse collante et informe. Les pâtes garderont leur forme et le riz restera en grains.

Vous allez pouvoir faire un plat complet en une seule cuisson. Il suffira juste de mélanger les ingrédients entre eux à la fin.

Et vous n’aurez pas un élément de plus dans votre cuisine, car la cocotte minute peut bien évidemment aussi s’utiliser comme une cocotte ou une casserole ordinaire.

Les pâtes

Remplissez le fond de la cocotte avec la quantité de pâtes que vous avez prévue.

Là, j’en ai mis 200g

Versez de l’eau dessus jusqu’à ce qu’elles soient tout juste recouvertes. Sur la photo, il y a même un petit peu trop d’eau, j’en ai enlevé un peu.( J’entends déjà hurler les italiens 🙂 ). On ajoutera un autre liquide plus tard, et les légumes rendent aussi de l’eau. Salez un peu, mais pas trop parce qu’on mettra de l’extrait de légumes après.

autocuiseur
placer les pâtes dans le fond de la cocotte et recouvrir juste d’eau

Ajoutez 250g de champignons coupés en lamelles par dessus, sans mélanger. Les pâtes doivent rester dans l’eau

autocuiseur
déposer les champignons par dessus

Coupez deux poivrons ( c’est vous qui choisissez la couleur) et posez les sur les champignons, toujours sans mélanger.

autocuiseur
Viennent ensuite les deux poivrons coupés

Posez sur les poivrons une cuillère à soupe d’extrait de légumes (attention si vous avez déjà salé par réflexe!).Si vous n’avez pas encore fait d’extrait de légumes, prenez un cube de bouillon de légumes.

autocuiseur
Une cuillère à soupe d’extrait de légumes pour saler et donner du goût

Arrosez d’un ou deux cubes de crème liquide ( peut être végane ou sans lactose, bien sût) selon la quantité de pâtes que vous avez. Ici, je n’en ai mis qu’un (200ml)

autocuiseur
arroser de crème liquide

Maintenant, vous allez fermer le couvercle et mettez sur le feu  au maximum de puissance.

autocuiseur
fermer le couvercle de l’autocuiseur

La pression va monter, et avec elle le voyant. Si vous avez une cocotte minute de type SEB, le bouchon sur la soupape va se mettre à tourner.

autocuiseur
La pression monte dans l’autocuiseur

Lorsque la pression est à son maximum, le voyant est complètement sorti ou la soupape tourne à toute allure.

autocuiseur
la pression est au maximum

Vous éteignez complètement le feu.

Sur le mode d’emploi de votre autocuiseur, vous pouvez lire qu’il faut faire cuire un certain nombre de minutes à feu doux à partir de ce moment là et que vous faites évacuer la pression quand c’est fini. Si vous faites ça, ce n’est plus des nouilles que vous mangerez, mais de la purée de farine.

Vous avez éteint la source de chaleur, il ne vous reste plus qu’à attendre que la pression redescende toute seule. Cela prend à peu près un quart d’heure– 20 minutes ( regardez sur le paquet le temps de cuisson nécessaire  aux pâtes que vous avez .

Vous ouvrez l’autocuiseur qui n’a plus de pression et vous voyez… ça.

autocuiseur
la cuisson est terminée

Ce n’est pas encore très appétissant, c’est vrai, c’est pour ça que vous allez mélanger

autocuiseur
mélanger

Selon votre goût, vous pouvez ajouter du fromage râpé, du persil…

autocuiseur
l’assiette de pâtes aux légumes à la crème est terminée.

Vous pouvez remplacer les légumes par d’autres, ajouter du tofu par exemple et remplacer le concentré de légumes par du pesto de persil.

autocuiseur
haricots verts et tofu

 Les pommes de terre

Vous pouvez faire la même chose avec des pommes de terre à la place des pâtes

autocuiseur
assiette de légumes

ou du riz, ou du quinoa

Avec du riz ou du quinoa, ça fonctionne tout aussi bien.

Mesurez le quinoa que vous voulez dans un récipient,

ajoutez deux fois le volume d’eau (1 volume de quinoa, 2 volumes d’eau)

cocote minute
quinoa + 2fois la quantité d’eau

Posez par dessus du soja texturé, du seitan, du tofu…

cocotte minute
Soja texturé par dessus

Un légume, par exemple des haricots verts ou du brocoli ( qui va se transformer en sauce parce que le brocoli cuit très vite)

cocotte minute
un légume ou deux par dessus

Puis la crème et le concentré de légumes.

Vous pouvez ajouter ce que vous voulez en plus ( noisettes, levure maltée, ail, beurre, huile d’olive, beurre d’oléagineux, raisins secs etc…)

cocotte minute
de la crème, du concentré de légumes

Quinoa au soja texturé et légumes

cocotte minute
et voilà, du quinoa sauce brocoli au soja texturé

Même principe pour les soupes

Pour faire des soupes, faites la même chose, mais là, vous pouvez le faire dans n’importe quel ordre. Remplissez de légumes et d’épices et autres ingrédients de votre choix, recouvrez complètement d’eau. Ajoutez du sel ou extrait de légumes ou cube ou miso, ou extrait de levure. Laissez monter la pression, éteignez, oubliez. La soupe sera prête ce soir en rentrant. Il ne restera plus qu’à la réchauffer et éventuellement la mixer.

Les cocottes minutes, c’est un peu comme les fours. Elles ne réagissent pas toutes de la même façon selon leur taille, l’épaisseur de leur parois, l’étanchéité de leurs soupapes, leur âge et la qualité du joint, mais vous apprendrez très vite à dompter la vôtre.

C’est aussi simple que ça et rien n’accroche jamais!

En résumé:

Tous les ingrédients superposés dans la cocotte minute en commençant par ceux qui doivent cuire dans l’eau, faites monter la pression, eteignez, attendez une vingtaine de minutes ou oubliez. Quand vous ouvrirez l’autocuiseur, le repas sera prêt.

Une bonne cuisson

Avec ma façon d’utiliser l’autocuiseur, vous pourrez même faire cuire des pâtes ou du riz sans crainte d’avoir ne masse collante et informe. Les pâtes garderont leur forme et le riz restera en grains. Comme rien n’aura accroché grâce à cette cuisson douce, pas de crises de nerfs pour récurer l’engin.

Vous allez pouvoir faire un plat complet en une seule cuisson. Il suffira juste de mélanger les ingrédients entre eux à la fin.

Avec quels ingrédients est ce que VOUS avez testé votre cocotte minute?

à bientôt pour un prochain article

Natiline