Archives pour la catégorie Apéritif

caviar d'algues

Caviar végétalien fait en 1 minute chrono

Imaginez-vous en train de servir des toasts de caviar à vos invités. Imaginez leurs têtes et leur surprise. Amusez-vous. Ça a l’aspect du caviar, ça a l’odeur du caviar, ça a le gout du caviar et c’est du caviar végétalien!

Vous en aurez toujours sous la main et il est fait en une minute chrono.

On ne peut quand même pas manger du caviar tous les jours! Et pourquoi pas? Si c’est du caviar végétalien de wakamé,  bien sûr qu’on peut! Quand il y du caviar sur des toasts, ça sent la fête! Et quand c’est du caviar végétalien, c’est encore mieux (et infiniment moins cher 🙂 )

caviar d'algues
caviar végétalien d’algues wakamé

Ce caviar là a aussi un goût d’iode et de mer.  Cependant, il est absolument végan, car il est fait avec des algues, et rien que des algues. Que ce soit  pour l’ apéro détente de l’été sous la fraîcheur des tonnelles de vigne vierge, à l’ombre des pins ou celle des parasols, ou pendant les fêtes de fin d’années, ce caviar végétalien est toujours de circonstance, car il est fait en moins d’une minute. Il vous surprendra par sa ressemblance avec le caviar de poisson, et s’entend lui aussi à merveille avec une petite flûte de champagne.

Un apéro ou une fête sans amuse-gueules, c’est comme une chanson sans paroles, un soleil sans rayons ou une danse sans musique, il manque un truc essentiel. Pour celui-ci, on peut avoir la matière première dans sa réserve car il s’agit d’une algue séchée qui se conserve très longtemps. On peut donc même le moudre à l’avance pour en avoir toujours sous la main.

Avec son petit goût marin et ses faux airs de caviar russe, il s’intègre plus que bien dans l’atmosphère d’un apéro festif. Et puis il est tellement frais et léger, avec ses saveurs iodées et son goût de voyage et même de luxe, allez!

Des algues pour l’apéro

L’autre jour, alors que je flânais dans l’épicerie asiatique aux mille produits plus mystérieux les uns que les autres pour moi ( j’adore les épiceries asiatiques à cause de ça, j’y fais à chaque fois de nouvelles découvertes!), je suis tombée sur un paquet d’algues noires séchées.

En matière d’algues, je ne suis pas vraiment connaisseuse, car, n’ayant jamais aimé (manger) les poissons, je trouvais les algues également suspectes. Je connaissais déjà  ces feuilles d’algues carrées qui servent à faire les sushis (nori), mais cette sorte là  était une nouveauté pour moi. Son nom? Wakamé. J’en ai donc acheté un sachet juste comme ça, sans savoir ce que j’allais en faire, par simple curiosité.  Je n’avais encore aucune idée de ce que j’allais découvrir grâce à cette petite algue. Comme j’adore expérimenter, c’était tentant. L’investissement était minime. Je ne l’ai vraiment pas regretté.

caviar végétalien
copeaux d’algues séchées

Ca sent l’oeuf de lump!

Dans le sachet, des petits morceaux d’une matière noire et dure ressemblant un peu à des feuilles de thé en vrac. L’odeur qui s’échappait du sachet m’a tout d’un coup rappelé celle des oeufs de lump. Vous le savez,  ce sont ces petits oeufs de poisson tout noirs que l’on voit parfois sur des toasts beurrés et auxquels on donne aussi le nom de caviar, même si ce n’en est pas ( mais si on ajoute « du pauvre », ça enlève tout de suite toute sa noblesse au produit 😉 ).

J’avais déjà l’odeur dans le nez et la couleur sous les yeux. Il ne manquait que le goût et la consistance, et si ce qui était en train de me passer par la tête fonctionnait, on aurait bientôt du caviar végétalien!

Le caviar végétalien, c’est simple comme bonjour!

Ni une, ni deux, j’ai sorti ma moulinette et y ai placé une poignée de copeaux d’algues. Si ces copeaux ne sont pas très gros, ils sont tout de même trop volumineux pour pouvoir être pris pour du caviar, même du caviar végétalien 😉 . Après quelques pulsions électriques, mes copeaux s’étaient  transformés en petits grains gros comme des têtes d’épingles. C’était exactement ce que je voulais.

caviar de wakamé
j’ai moulu les copeaux en petits grains
caviar végétalien
Caviar vegan

Quand on veut  réhydrater un légume séché quel qu’il soit , il suffit de le faire tremper dans de l’eau. L’algue étant un légume de la mer, il suffit de faire exactement la même chose. C’est aussi simple que ça.

Je suis très impatiente de voir le résultat. Pour que ça aille plus vite, je recouvre mes petits morceaux d’algues d’eau bouillante. Et parce que le caviar c’est salé, j’ajoute du sel dans l’eau et je mélange.

Fait en quelques secondes

C’est magique. C’est presque instantané! Dingue! En quelques secondes, j’ai réalisé  mon caviar végétalien.

J’étale un peu de beurre sur une petite tranche de pain (si on reste dans le végan, on prend de la margarine  de l’huile de coco ou une bonne huile pressée à froid), je répartis mon caviar dessus et franchement, c’est bluffant. Ça croque un  petit peu sous la dent, tout en étant un tout petit peu élastique aussi…comme le souvenir que j’ai des oeufs de lump! Exactement ce que j’avais imaginé! J’ai réussi à faire un vrai caviar végétalien, j’en suis ravie. Non seulement c’est fait en quelques secondes, ça ne coûte presque rien et c’est bon! Je n’en reviens pas moi-même :). Avouez qu’il est difficile de faire plus simple pour un met  » de luxe ».

Par contre, ma grande déception personnelle  vient de la couleur. Mon caviar végétalien n’est pas noir, il est vert. Vert foncé, certes , mais vert tout de même. Une fois réhydratées, les algues retrouvent leur couleur d’origine. Pour des algues, rien ni de surprenant ni de choquant, mais pour du caviar…ça ne fait pas vrai. C’est bête, mais ça me dérange.

caviar végan
caviar végan…vert

Alors là, deux solutions:

  1. On se dit que ça n’a absolument aucune importance ( et en réalité, ça n’en a aucune, c’est vrai).  On s’en fiche et on savoure notre caviar végétalien en lui laissant sa couleur verte, bien foncée tout de même.
  2. Si on se souvient de la loi des couleurs complémentaires , elles se neutralisent en se mélangeant pour donner une couleur gris neutre ou noir. Le rouge et le vert sont des couleurs complémentaires, alors ça devrait marcher. Pour ça, j’ai tout simplement ajouté une pointe de colorant rouge dans mon eau. Effectivement, on obtient un caviar noir (marron très foncé, en fait). Ça fait assez bien illusion.  Comme dans le colorant alimentaire, c’est la dose qui fait la toxicité. J’ai décidé que cette dose là était bien trop petite pour causer le moindre mal… et j’ai cédé à mon envie de caviar noir. Avec tous les colorants qu’on consomme par ailleurs, quelquefois même sans le savoir (comme dans la margarine, par exemple, les yaourts aromatisés, les plats préparés, certains fromages…), ce n’est pas cette pointe de rouge qui va nous tuer.
    caviar d'algues
    caviar d’algues

    On peut tenter aussi de réhydrater les algues dans du jus de betterave, mais n’ayant pas testé moi-même, je ne peux pas vous dire si le goût change beaucoup ou pas.

    Ce caviar végétalien est très, très vite fait, (surtout si comme moi, vous le faites à l’eau bouillante). Il ne se prépare donc pas trop longtemps à l’avance (une à deux heures maximum ). Si on le fait trop tôt, les algues risquent de perdre leur croquant et on n’a plus l’effet « caviar ». Ce serait bien dommage, parce que c’est justement cet effet qu’on recherche.

                 Bon apéro, à la vôtre et à bientôt pour la prochaine recette!

Natiline