beurre végétal

Beurre végétal de noix de cajou

Un beurre végétal sain et bon pour tout le monde

Problème de cholestéroll, d‘obésité, alimentation vegane, désir d’un mode de vie plus sain, il y a mille et une raisons d’opter pour le beurre végétal à base de noix de cajou comme alternative au beurre laitier. En plus, il est hyper simple à faire! Rien que du bonheur…

Pour décider si le beurre  végétal  pourrait être une alternative intéressante pour vous, allez voir l’article (clic) que j’ai écrit sur ce petit fruit sec aux mille vertus.

Certes, on trouve du beurre végétal tout prêt, et même le beurre de noix de cajou.  Il est même très bon, mais, mais…

beurre de noix de cajou
beurre de noix de cajou

c’est plus une crème qu’un beurre. Il est un peu trop mou à mon gout.

Ben voilà, en fait, il est crémeux, comme le » beurre » de cacahuète. Pour de nombreuses préparations, cela peut être un plus, mais pour le petit déjeuner  sous la confiture , cela  ne correspond pas tout à  fait à l’idée que l’on se fait d’un vrai beurre.

Pour en augmenter la fermeté et pouvoir en faire un bloc s’apparentant à du « vrai » beurre, j’y ai ajouté un peu d’huile de coco BIO. Le résultat est tout simplement bluffant!

L’huile de coco n’est ni de l’huile de palme ni de la végétaline

Tout comme la noix de cajou elle même, ce beurre est d’autant plus un aliment d’une grande valeur nutritive qu’il est combiné à de l’huile de coco, elle même très saine. Certains la confondent avec l’huile de palme, alors qu’elles n’ont rien de commun.

Il ne faut surtout pas non plus la confondre avec ces infâmes blocs de graisse hydrogénées et raffinée dans lesquels beaucoup de gens font cuire leurs frites. Ces graisses ( végétaline et autres similaires) sont dangereuses pour la santé. Pour les produire, on utilise des solvants malsains. Durcies chimiquement,  elles génèrent à la cuisson des acides gras trans extrêmement toxiques pour notre organisme.

Un produit naturel

En revanche, l’huile de coco bio, est un produit absolument sain et naturel. Elle  n’apporte que des avantages sur le plan de la santé! Pour sa fabrication, ni l’utilisation de solvants, ni le durcissement chimique, ni l’ajout d’autres graisses d’origine douteuse ne sont autorisées. L’huile de coco est la seule graisse qui ne s’oxyde pas même à très haute température. Il n’y a donc pas de crainte à avoir au sujet des radicaux libres, coupables du vieillissement de la peau et de bon nombre de maladies graves telles que des cancers, la maladie d’Alzheimer et autres maladies neurodégénératives, des pathologies cardiaques, et j’en passe…

Un avantage intéressant de la graisse de coco est qu’elle est très facile à digérer et ne fatigue pas l’organisme, contrairement à quasiment toutes les autres graisses. Contenant en majorité des acides gras de la catégorie dite « à chaîne moyenne » qui n’alourdissent pas notre organisme et n’ont pas besoin d’être digérés, elle est la matière grasse idéale

Des études ont montré que, malgré ses acides gras saturés, la graisse de coco, contrairement au beurre laitier, a des effets extrêmement positifs sur le métabolisme.

De ces études, il ressort que c’est probablement dû à la haute concentration d‘acide laurique (45% des acides gras dans la graisse de coco), qui serait responsable de ces bienfaits. Certes, elle fait augmenter le taux de cholestérol, mais il s’agit bien là du cholestérol HDL, dit le « bon cholestérol« . Il protège les vaisseaux sanguins contre l’accumulation des graisses, prévenant ainsi activement l’artériosclérose.

Le mensonge du cholestérol

D’ailleurs, entre temps, nombre d’études ont montré que le cholestérol n’avait aucune incidence sur les problèmes cardiaques, contrairement à ce qu’on cherche à nous faire croire depuis des décennies.

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille cette vidéo.

Malheureusement, on trouve encore difficilement de la bonne huile de coco dans le commerce en France, bien que ce soit en train de changer. Je trouve ça très dommage, étant donné toutes les qualités qu’elle réunit à elle toute seule. Mais grâce à vous tous qui voulez enfin une vraie bonne alimentation saine, beaucoup de choses sont en train de changer dans le bon sens!

Et puis, les copains, je vais vous dire un truc super: la graisse de coco bio ne fait pas grossir, c’est scientifiquement prouvé! SI! Le corps n’arrive tout simplement pas à la stocker, c’est pas une bonne nouvelle ça? Cela veut dire que si tu fais cuire tes aliments à la (bonne ) graisse de coco, c’est quasiment comme si tu cuisinais sans graisse…mais c’est meilleur, parce que c’est bien connu que la graisse sublime le goût des aliments. Trop bien!

 

graisse de coco
graisse de coco

Un très bon beurre végétal

Bon, je ne vais pas vous faire un cours de biochimie ( j’en serais d’ailleurs bien incapable 🙂 !). Toujours est-il que cette bonne graisse, combinée au fruits si riches de la noix de cajou font un beurre formidable pour les végétaliens, tous ceux qui s’attachent à vivre un peu plus sainement.  C’est également une bonne alternative à toutes ces margarines fabriquées chimiquement avec des procédés douteux ( si, même les « marques »).

Ce beurre de noix de cajou n’a évidemment pas le goût du beurre laitier, mais il est excellent sur les tartines du petit déjeuner, avec ou sans confiture dessus wlEmoticon-thumbsup.png. Il est assez neutre pour s’accommoder aussi bien du salé que du sucré.

Beurre de noix de cajou
Ingrédients

Pour le beurre de noix de cajou, il faut:

100g de noix de cajou natures

1 pincée de sel

j’ai mis une pincée de sucre aussi, mais comme la noix de cajou est elle-même par nature  un peu sucrée, c’était inutile

20 grammes d’huile de coco bio

C’est tout! 🙂

Ah si, une pincée de curcuma, si vous voulez une belle couleur jaune. Je l’ai oubliée au moment de le faire.

Beurre de noix de cajou
réduire les fruits en poudre

-Dans la moulinette, réduire d’abord les noix de cajou en poudre ( 3-4 pulsations)

-Ajouter l’huile de coco et le sel et  mixer (et la pincée de curcuma que je n’ai pas mise wlEmoticon-berightback.png)

Beurre végétal
Mixer pour obtenir une crème bien lisse

Gratter les bords de temps en temps pour ramasser la masse, au début un peu grumeleuse vers le milieu.

-Au bout de deux ou trois minutes, on obtient une crème parfaitement lisse et homogène…du moins avec la moulinette (clic)…il paraît que ça ne va pas aussi vite et aussi bien avec tous les mixeurs. Je ne suis pas experte en la matière. Je ne peux donc conseiller que ce que je connais bien et que j’utilise depuis des années.

Voilà celle que j'utilise depuis des années, puissante et increvable
Voilà celle que j’utilise depuis des années, puissante et increvable

Lorsque le beurre végétal est bien lisse, mettre du film alimentaire dans un petit récipient

remplir de beurre, lisser et remettre un film sur le dessus

Beurre végétal
filmer ´l’intérieur d’un petit bol, remplir de beurre, filmer le dessus aussi

Il ne reste plus qu’à le laisser se raffermir au frigo

beurre végétal
Le beurre végétal a raffermi et a maintenant la consistance du beurre laitier

et démouler. La « plaque « de beurre végétal est prête! CÉTIPABO?

Ces proportions sont pour 125 g de beurre. Il est bien sûr possible de doubler les proportions. Moulé dans une boite rectangulaire, il n’en fera que plus « vrai ».

Qui veut encore une tartine!

Avez-vous testé ce beurre végétal? Alors, dites-moi, qu’est ce que vous en pensez?

 

 

recherches utilisées pour trouver cet articlebeurre cajou, beurre de cajou, beurre vegan noux cajou, beure noix de cajou, beurre végétal maison, comment faire du beurre vegetal?, que faire avec des noix de cajou vegan, suje de huile - beure - noix

6 réflexions au sujet de « Beurre végétal de noix de cajou »

  1. Bonsoir Natiline. J’adore comme tu t’exprimes, c’est « rigolo » et cela donne le sourire aux lèvres, j’ai envie d’aller jusqu’au bout de tes écrits, je ne veux rien louper, tes mots donnent envie de se lancer d’ailleurs, j’ai déjà fait ta recette mais n’ayant pas de noix de cajou, j’ai remplacé par des noix de Grenoble ramassées dans la campagne, par chez moi et là, j’ai préparé un bon tas afin de pouvoir recommencer, c’est trop bon ! Ma grande soeur vient la semaine prochaine et j’ai envie de lui faire goûter !
    Peux-tu me dire stp pourquoi dans ce beurre végétal, tu mes que 20 g d’ huille de coco et pour ton beurre de noisettes tu mets de l’huile végétale neutre et 125 g d’huile de coco… Par avance, je te remercie pour ta réponse et d’autre part, il me semblait avoir vu une troisième recette de beurre qui était à l’amande mais je ne la trouve plus donc à mon avis, je me suis trompée de Blog !
    Merci de t’être posé les questions avant moi et de partager tes trouvailles, c’est super !

    1. Merci pour tant de gentillesse et une aussi bonne question 🙂
      En fait, c’est une histoire de consistance. La noix de cajou crue est de consistance très crémeuse. De ce fait, elle n’a besoin que de très peu d’huile de noix de coco pour donner un beurre ayant la fermeté idéale.
      Le beurre de noisette, que j’ai fait à partir de noisettes grillées pour en intensifier le goût, donne une masse beaucoup plus sèche et moins homogène. J’ai donc besoin d’un peu d’huile liquide pour la rendre « crémeuse », et d’huile de coco pour lui redonner la fermeté d’un beurre à tartiner.
      De plus, la recette de beurre de noisettes est faite à partir d’une plus grande quantité de noisettes que celle de noix de cajou. Je fais toujours avec ce que j’ai sous la main 😉 .

Commentez cet article